Sign in
Download Opera News App

 

 

Choc CI-Burkina : Ambiance de deuil à Ouaga, les Burkinabés absorbés par les incidents de Solhan

Ils avaient la tête ailleurs, ce Samedi 05 Juin lors de la confrontation amicale entre leur pays et la Côte d’ivoire. Malgré l'enjeu sportif qui aurait voulu que les étalons se rassurent face à l’inoxydable voisin Ivoirien, les supporters de la sélection Burkinabè de football, ne pouvaient que se mobiliser tièdement derrière leur équipe nationale qui affrontait les Ivoiriens au stade d’Ebimpe à Anyama, près d'Abidjan.

A l’origine de ce sentiment de fébrilité, le deuil national qui frappe le Faso depuis la nuit du 04 au 05 Juin, suite à un massacre de populations par des djihadistes dans le bourg de Solhan dans la province du Yagha, au nord du pays. Selon le témoignage d'Aristide Ouedraogo, journaliste Burkinabè qui assistait à la rencontre depuis Ouagadougou, certes le match n’est pas passé inaperçu, mais ‘’les gens à aient d’autres choses dans la tête. C’est surtout le deuil qui a touché les gens. Le match en lui-même n’avait pas beaucoup d’intérêt’’.

Cependant, reconnaît-t-il, les individualités démontrées par certains joueurs de la sélection à l’image de Bertrand Traoré, Franck Traoré ou encore Alain Traoré, ont été saluées par des Ouagalais, qui ont réussi à surmonter le traumatisme suscité par les tueries de Solhan pour voir évoluer leurs athlètes face aux Ivoiriens.


‘’Le grand nombre pense qu'on a bien joué. Ils se posent des questions sur le coaching…le plus souvent ce n'est pas la victoire qui intéresse les gens mais plutôt la combativité…’’, nous expliquait-t-il en début d’après-midi ce Dimanche 06 Juin.

Avec une victoire arrachée à la toute dernière minute, les éléphants de Côte d’ivoire sont passés tout près de la déroute face à une équipe du Burkina, gonflée à bloc.

Raoul Mobio 

Content created and supplied by: RaoulMobio (via Opera News )

ouaga

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires