Sign in
Download Opera News App

 

 

Affaire ’’Car régie de la FIF, l’arnaque du siècle’’ Le CoNor est informé de la situation

Après une publication relayée sur les réseaux sociaux, intitulée ‘’Scandale à la FIF, le car régie, l’arnaque du siècle’’, nous avons mené des investigations pour éclairer la lanterne des acteurs et des observateurs du football ivoirien sur cette affaire tendant à discréditer les membres du Comité exécutif sortant de la maison de verre de Treichville. 

Au sortir de nos recherches, nous tenons à préciser que les allégations, relatives au car régie de la FIF, annoncé comme l’arnaque du siècle, sont mensongères. A la vérité, l’auteur de l’article voulait manipuler ses lecteurs afin de jeter le discrédit sur le défunt président de l’institution fédérale, Sidy Diallo, et ses collaborateurs, qui ont acheté le car régie qui est l’objet d’une désinformation savamment orchestrée. 

Selon le rédacteur de l’information, le car régie de l’instance dirigeante du sport roi local ne vaut même pas 40 millions Fcfa. Faire une telle affirmation relève de la manipulation pure et simple. Et pour cause, tous les spécialistes du broadcasting savent qu’un car régie Full HD, avec un mélangeur neuf MVS 3000 intégré, ne peut pas coûter 40 millions Fcfa. 

Par ailleurs, il est bon de préciser que la car régie de la FIF n’est pas un car d’accompagnement, car il contient 1 poste de Réal, 1 poste de production, 2 postes vision, 1 poste RAL, un poste synthé, une cabine son intégré (voir sur Internet, le coût du mélangeur MVS 3000 qui est intégré dans le car). 

Pour l’information de celui qui publié cette affaire’’ Scandale à la FIF, le car régie, l’arnaque du siècle’’, le car, qui est le sujet de ses écrits, a été bel et bien dédouané. Mieux, il possède une carte grise et une immatriculation. Il ne lui reste que la pose de la plaque d’immatriculation. Pour rappel, il est également assuré. 

Pour ce qui est du paramétrage du car régie de la Fédération de football, il faut indiquer que la Mercedes Vario est arrivée en Côte d’Ivoire en mars 2020. Et cela, en pleine crise sanitaire de la Covid-19. Les techniciens européens qui devaient venir dans la capitale économique de la Côte d’Ivoire, Abidjan, pour son paramétrage n’ont pu se déplacer sur les bords de la lagune Ebrié à cause de la fermeture des différentes frontières. Un arrangement a, donc, été trouvé avec le Comité exécutif afin que les techniciens locaux fassent le travail, et ce, avec les frais de formation et de paramétrage à la charge de la FIF. En retour, l’entreprise qui a vendu le car régie rétribuerait l’instance dirigeante du sport roi en matériel de rechange et en maintenance. Une proposition acceptée par les dirigeants fédéraux. 

Dès l’installation du comité de normalisation, il a été informé de la situation du car régie, à savoir les informations sur l’utilité de ce car, sa gestion, et sa rentabilité. Pour rappel, la patronne du Comité exécutif non élu de la FIF, Mariam Dao Gabala, avait déclaré à l’occasion d’une conférence de presse que le car régie était le fleuron de la maison de verre de Treichville. 

Pour rendre le car opérationnel, il fallait dégager 8 à 9 millions Fcfa affectés à la formation des techniciens de l’institution fédérale, qui devaient utiliser le matériel et à l’achat des ordinateurs pour le paramétrage du car. Toutes ces données ont été communiquées au comité de normalisation. C’est en toute connaissance de cause que les représentants de la FIFA à la FIF ont décidé de confirmer la production des matches de la Ligue 1, d’abord, par la RTI, puis par ABS pour des raisons qui lui sont propres. 

Si la production des rencontres par la RTI ne coûtait rien à la FIF, ce n’est pas le cas avec ABS. En effet, elle coûte désormais beaucoup d’argent par match (4 rencontres par journée). Pire, le car régie de la faîtière du football ivoirien a été confié à ABS pour le paramétrage. Comment peut-on confier à la structure qui est payée pour produire les matches de l’élite du ballon rond local, le paramétrage du car de la Fédération de football ? Croyez-vous que cette entreprise, qui cherche à faire du profit, va travailler rapidement pour paramétrer le car régie de la FIF et se faire hara-kiri en perdant de l’argent par match ? 

Par ailleurs, il faut s’interroger pourquoi Mariam Dao Gabala et ses collaborateurs n’ont pas financé la formation des techniciens locaux et le paramétrage du car à un coût qui s’élève à 8 et 9 millions Fcfa ? Les réponses à ces interrogations restent ouvertes. 

Pour revenir à l’auteur de la publication relative à l’affaire’’ Scandale à la FIF, le car régie, l’arnaque du siècle’’, dont nous taisons volontiers le nom, il est bon noter qu’il est coutumier du fait. Ce dernier, il y a quelque temps, avait annoncé l’existence de 50 agents fictifs au sein de l’institution fédérale, dont les identités n’ont jamais été révélées. Il a aussi soutenu, sans apporter la preuve, qu’il avait eu un scandale d’1 milliard Fcfa à la maison de verre. Sa dernière trouvaille est le car régie. Là encore, il argumente sans apporter la preuve de ce qu’il avance. 

Pour rappel, le Comité exécutif sortant de la FIF a acquis un car régie de bonne qualité Full HD de 8 caméras extensibles en 12, un matériel haut de gamme. 

Content created and supplied by: NananBonzou2 (via Opera News )

conor fif

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires