Sign in
Download Opera News App

News Sports

 

Soccer

 

La Liga

Marcelo vivait dans la pauvreté, mais Papi était à ses côtés

Biographie de Marcelo

Marcelo Vieira da Silva Júnior, ou Marcelo tout court, tel qu’on le nomme en Espagne, est né le 12 mai 1988 dans la ville de Rio de Janeiro, au Brésil.


 

Il grandira dans le quartier défavorisé de Catete, au sud de la capitale brésilienne. Il était entouré de ses parents et surtout de son grand-père, San Pédro. Avec lequel il partage une relation particulièrement affectueuse.


La petite famille vivait dans la pauvreté, mais était néanmoins très soudée. Ce qui permettra au petit Marcelo de grandir dans une ambiance, teintée par l’amour et la considération.


Talentueux depuis son jeune âge

Vivant dans la capitale du football brésilien, le jeune garçon sera très tôt touché par le virus du ballon rond. Il le fait si bien qu’il jonglait déjà comme un pro, alors qu’il n’était pas encore plus haut que trois pommes.


A l’âge de 8 ans, le petit Marcelo pratiquait assidûment le futsal, cette pratique cousine du football qui se pratique sur un terrain plus petit. Ce qui lui permettra de perfectionner sa technique, et ses dribbles. Aussi pour se faire remarquer par le Fluminense, l’un des plus prestigieux clubs de la ville de Rio de Janeiro.


Dès son intégration dans le club, Marcelo allait démontrer des capacités hors du commun. Ce qui fera prendre conscience à Fluminense, qu’il détenait un véritable joyau dans ses effectifs. Et très certainement, la promesse d’un grand joueur, de gabarit mondial.


Mais le jeune garçon possédait malgré tout un sérieux handicap, qui ne dépendait certes pas de lui. Mais qui aurait carrément pu tuer dans l’œuf son futur de grand footballeur.


Le petit Marcelo était en effet très pauvre ! De sorte que parfois, il n’arrivait même pas à réunir assez d’argent, pour prendre le bus pour aller assister aux entraînements.


Mais heureusement, il pouvait compter en toute occasion sur son cher papi, San Pedro. Il allait faire tout son possible, afin de venir en aide financièrement à son petit fils adoré.


Le vieux retraité n’hésitera pas le moins du monde, à chercher un nouvel emploi afin d’avoir un salaire. Ce qui lui permettra alors d’aider Marcelo, à atteindre ses rêves de réussite.


Le grand père fait tout pour son petit fils

San Pedro conduira alors lui-même Marcelo à ses séances d’entraînement, dans sa vieille coccinelle déglinguée. Il paye l’essence nécessaire pour le long trajet avec ses maigres chèques de paie.


La précarité dans laquelle vivait Marcelo était ainsi contrebalancée par l’abnégation de son grand père. Et cette relation affectueuse qui les unissait, a permis au joueur de ne jamais voir les choses du mauvais côté, et à toujours être optimiste dans la vie.

Content created and supplied by: Paulsoro33 (via Opera News )

júnior papi était rio de janeiro

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires