Sign in
Download Opera News App

 

 

Afrique: Musique - Décès à Pointe-à-Pitre de Jacob Desvarieux, légende du zouk

Le légendaire guitariste Jacob Desvarieux, considéré comme l'un des pères du groupe Kassav, est mort, vendredi 30 juillet, à l'âge de 65 ans au CHU de Pointe à Pitre, Guadeloupe, des suites du Covid-19, ont annoncé les médias antillais.

L'artiste, diabétique, avait été hospitalisé le 12 juillet dernier après une visite de contrôle liée à sa greffe rénale.

Il avait été testé positif au Covid-19 lors de cette consultation, puis placé en coma artificiel pour lui administrer les soins nécessaires, avait indiqué la production du groupe Kassav, qui avait également annoncé annuler tous les concerts prévus prochainement. Son état se serait brusquement aggravé la nuit de jeudi à vendredi 30 juillet, selon Guadeloupe 1ère.

Jacob Desvarieux était reconnaissable sur scène par sa voix, sa dégaine, son talent, sa joie, son sourire, surtout par son inclinaison de la tête si proche des us et coutumes de l'Africain-type.

Né à Paris le 21 novembre 1955, il grandit entre la Guadeloupe, la Martinique et le Sénégal. À 10 ans, sa mère lui offre sa première guitare et il s'oriente rapidement vers la musique.

En 1979, il bouleverse la scène musicale avec Pierre-Edouard Decimus et Freddy Marshall en fondant le groupe antillais Kassav' - qui accueillera quelques années plus tard Jocelyne Béroard, Jean-Philippe Marthely, Jean-Claude Naimro, Patrick Saint-Eloi - et surtout en abordant un nouveau genre musical, le zouk, seul inventé depuis l'après-guerre.

"Au départ, c'était un laboratoire : nous cherchions à trouver une bande-son qui fasse la synthèse de toutes les traditions et sons antérieurs, mais qui soit exportable partout", expliquait-il ; "A travers notre musique, nous interrogions nos origines. Qu'est-ce qu'on faisait là, nous qui étions noirs et parlions français ?".

Encensé par le jazzman américain Miles Davis, le groupe a sillonné le monde pendant plus de 40 ans, remporté de nombreux disques d'or et vendu des millions d'albums. Jacob Desvarieux a aussi travaillé sur des albums personnels et composé pour d'autres chanteurs.

Telle avait été sa collaboration avec Passi, du groupe Biso na Biso, en 2003. Ensemble, ils ont réalisé une chanson sur l'album Dis l'heure 2 zouk avec, à l'arrivée, un succès détonnant pour les deux clips Laisse parler les gens et Ma rivale.

Au chapitre des tournées en Afrique, le groupe Kassav s'est produit deux fois au Congo Brazzaville, en 1987 et 2015. À l'exception de Patrick Saint Eloi, décédé en septembre 2010, Jacob Desvarieux est venu au bord du majestueux fleuve Congo en compagnie de son noyau dur : Jean Philippe Marthely, Jocelyne Beroard, Jean Claude Naimro, Georges Decimus et près d'une vingtaine de musiciens.

Dès l'annonce de son décès vendredi soir, les marques de reconnaissances ont fusé. De la Guadeloupe : « Ce soir, la Guadeloupe tout entière pleure l'un de ses plus grands ambassadeurs, dont l'immense talent, les valeurs, la bonté d'âme et l'amour viscéral de son pays le faisaient rayonner bien au-delà de la sphère artistique », a réagi le président du conseil départemental de Guadeloupe, Guy Losbar.

Le président de la région Guadeloupe, Ary Chalus, s'est ému en ces termes : « Jacob Desvarieux nous laisse en héritage un condensé rythmé des legs précieusement transmis par ceux qui nous ont précédés ».

De son côté, le chanteur sénégalais Youssou Ndour a tweeté : "Les Antilles, l'Afrique et la musique viennent de perdre l'un de leurs plus grands Ambassadeurs. Jacob, grâce à ton art, tu as rapproché les Antilles à l'Afrique. Dakar, où tu as vécu, te pleure. Adieu l'ami".

Abonnez vous

Content created and supplied by: YANES_INFO (via Opera News )

Guadeloupe Jacob Desvarieux Kassav Pitre

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires