Sign in
Download Opera News App

 

 

3ème Mi-temps : désaccord entre Magloire Diop et Dago Charles sur le football ivoirien

Face à la situation de blocage du processus électoral à la Fédération ivoirienne de football (FIF), les clubs sont interdits de rassemblement et les joueurs sont au chômage en attendant la décision de la FIFA.

Faut-il autoriser la FIF a sonné la reprise du championnat de football ivoirien ? Sur cette interrogation, les avis sont partagés.

Le plateau de l'émission 3ème Mi temps du mercredi 9 septembre 2020 a évoqué cette situation déplorable pour le monde du football ivoirien. Des consultants sportifs de cette émission, Magloire Diop et Charles Dago, ont exprimé leur désaccord sur cette question. 

Pour Magloire Diop, la FIFA doit prendre une décision autorisant la reprise du championnat ivoirien, afin de permettre aux joueurs et entraîneurs de vivre de leur métier. Contrairement à son prédécesseur, Dago Charles pense qu'il faut, d'abord, laisser la FIFA trouver la solution au blocage du processus électoral à la présidence de la FIF. Justifiant que, c'est la fédération ivoirienne de football qui a donné l'occasion à la FIFA de s'immiscer dans les affaires du football ivoirien.Pendant que Magloire Diop craint pour une piètre participation de FC San Pedro ou de Racing club d'Abidjan (RCA) en compétition africaine, Charles Dago a soutenu que ça ne sera pas du fait de la FIFA. Car, a-t-il enfoncé le clou, les clubs ivoiriens depuis quelques années n'ont jamais été bons au plan africain.

Tout le temps de l'émission présentée par Sébastien Ouégnin, Charles Dago s'est montré inflexible sur sa position, mettant en mal Aimé Tchetché et Magloire Diop qui étaient sur la même longueur d'onde.  

Content created and supplied by: PatriceYseult (via Opera News )

Dago Charles FIFA Magloire Diop Mi

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires