Sign in
Download Opera News App

 

 

Football : cet avant centre qui peut apporter beaucoup aux Elephants


Un secteur offensif étoffé mais avec des joueurs de même profil. Tous des ailiers. Les éléphants de Côte d'Ivoire ont par contre un veritable manque au poste d'avant centre. L'un des rares registres dans lesquels nos pachydermes n'offrent pas une multitude de possibilités au sélectionneur.


Sur le papier en terme de potentiel offensif, la sélection ivoirienne est une des plus impressionnantes du continent. Un sacré problème de riche qui n'est pas fait pour déplaire au sélectionneur Patrice Beaumelle même s'il sera confronté à chaque fois à un véritable casse tête chinois pour composer sa sélection. De Max Gradel à Amad Diallo en passant par Wilfried Zaha, Nicolas Pépé, Christian Kouamé, Jean Evrard Kouassi, Yao Kouassi Gervinho, Jeremi Boga, Lago Junior, des joueurs qui ont tous eu l'opportunité de s'illustrer sur le terrain depuis l'arrivée de l'entraineur Français sur les bords de la lagune ebrié. Même si certains n'ont pu donner entièrement satisfaction, il n'en demeure pas moins que c'est tous de bons joueurs qui peuvent apporter énormement à l'equipe.

Cependant une chose frappe à l'oeil. La majorité des joueurs du secteur offensif des élephants sont pratiquement tous de profils similaires, une pléiade de joueurs évoluant sur les ailes. Même si certains d'entre eux sont polyvalents et ont des capacités pour évoluer sur tout le front de l'attaque, ils ne disposent des mêmes aptitudes d'un avant centre de prédilection.

Ainsi, en dehors du sociétaire de l'Ajax Amsterdam Sebastian Haller, la séléphanto ne dispose pas de plusieurs choix crédibles dans ce registre.

A la derniere CAN, Kamara Ibrahim avait dû composer avec Jonathan Kodjia, et ressuscité Wilfried Bony. Les deux avant centre n'avaient pas convaincu. Jonathan Kodjia avait clairement eté pointé du doigts par l'opinion comme un des principaux responsables de la defaite en quart de finale contre l'Algerie avec ses nombreux ratés durant le match. Quant à l'ancien joueur d'Issia Wazi, Bony Wilfried, sa compétition fut dans l'ensemble discrète.

Pour pallier à ce manque, Patrice Beaumelle devrait essayer de lorgner du côté de la Belgique pour essayer de donner une chance à un joueur comme BAYO VAKOUN. Le joueur s'était brillamment illustré avec Toulouse en ligue 2 française la saison dernière. Deuxième meilleur buteur de son club, et avec le meilleur ratio du championnat en terme de buts/ par minutes joués. Il a laissé une belle impression du côté de la garonne. Bayo avait déjá démontré par le passé sur certaines séquences une partie de son potentiel avec le Celtic Glasgow. Il evolue aujourd'hui avec KAA La Gantoise. Bayo Vakoun, c'est la puissance, l'agilité, et très redoutable dans le jeu de tête (meilleur buteur de Ligue 2 la saison dernière de la tête) et surtout une précision devant les buts. Un vrai attaquant de surface qui nous fait actuellement défaut. A 24 ans, il a encore une grosse marge de progression. Il peut representer une alternative crédible a Sebastian Haller en cas d'absence.

Content created and supplied by: CyrilleGoze (via Opera News )

côte d'ivoire patrice beaumelle

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires