Sign in
Download Opera News App

 

 

CIV vs Ethiopie : un malaise de l'arbitre crée un cafouillage total

En direct sur les chaînes sportives, une rencontre alléchante suivait son cours tranquillement quand un évènement étonnant vient perturber le match. Alors que la Côte d'Ivoire qui jouait à Domicile menait 3 buts à 1, à la 80 ème minute de jeu, le jeu est d'abord arrêté pour la blessure de Kouassi, dorsa numéro 10 , joueur éléphant le plus en vue du match. Puis, dans la foulée, l'arbitre central, un ghanéen, présente des signes et gestes anormaux.

Il est tout de suite entouré par les joueurs. On pensait à une altercation, lorsqu'il l'arbitre de ligne couru droit sur le terrain, en faisant signe à son collègue de s'asseoir , aidé par les joueurs éthiopiens et ivoiriens. Très vite, on comprend alors que le juge central avait du mal à tenir. Clairement, il souffrait terriblement.

Il est sorti quelques minutes après sur civiaire. Tout le monde s'attendait à ce que le jeu reprenne avec un nouvel arbitre central, des cercles de joueur, de dirigeants et de commissaires au match, se formaient.

Il se passe 10 minutes, jusqu'à ce que le chrono marque 90 minutes, avant que l'un des juges de ligne prennent la décision inattendue et jusque-là inédite d'arrêter définitivement le match. Le score ne bougera pas. 3 à 1 pour les éléphants.

Les conséquences d'une telle issue ,montre qu'à bien des égards, le football africain beigne encore dans une organisation qui laisse forcément à désirer. Car, le match interrompu à la suite de la blessure de l'arbitre, est inconcevable pour une Confédération Continentale. Puisque c'est un match important dont le résultat a une incidence sur les calcifications à la CAN au Cameroun. l'Éthiopie n'étant pas encore qualifiée , l'arrêt du match est un peu incompréhensible.

Des nouvelles de l'arbitre sont attendues avec impatience.

Content created and supplied by: Kadhondelatte (via Opera News )

ethiopie

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires