Sign in
Download Opera News App

News Sports

 

Soccer

 

La Liga

Le Barcelone le plus inoffensif en attaque de l'histoire

Barcelone a un problème. Un grand parmi tant d'autres en ce début de saison mouvementé. L'équipe du Barça n'a accumulé que 8 buts en Liga Santander au cours des cinq matchs qu'elle a disputés, des chiffres très éloignés de ce qui a été montré lors des dernières campagnes à ce stade.

Plus précisément, depuis 2003, un si mauvais départ n'a pas été vu au niveau des buteurs à Can Barça. Cette saison, la première de Joan Laporta en tant que président et avec Frank Rijkaard sur le banc, les Catalans ont marqué 5 buts lors de leurs cinq premiers matchs… et les combinaisons à l'avant se sont succédées jour après jour, comme c'est le cas actuellement. Le seul habitué était Ronaldinho, qui était accompagné de Saviola, Sergio García, Kluivert et/ou Quaresma.


Aujourd'hui, 18 ans plus tard, l'histoire se répète avec un début de championnat identique en termes de points et de sensations. Face à la tâche plus que complexe de reconstruire le front offensif après les marches de Griezmann et Messi, Koeman ne trouve pas la clé, il a déjà essayé quatre attaquants différents... et sans succès avec les trois derniers. Tout cela conditionné par les nombreuses victimes.


Il a commencé avec le trident Griezmann-Memphis-Braithwaite contre la Real Sociedad, Athletic et Getafe, et l'équipe a marqué 7 de ses 8 buts actuels avec eux. Cependant, le départ du Français et la blessure du Danois ont contraint l'entraîneur à reconstruire un front très touché et dans lequel personne n'assume la responsabilité du but. Contre Cadix, Grenade et le Bayern, Memphis a été le rendez-vous incontournable et a été accompagné de Demir, De Jong et Coutinho. Et, depuis lors, le seul but a été marqué par Araujo, un défenseur central, et dans un match dans lequel lui et Piqué ont fini comme attaquants d'urgence.


Le petit mordant et le ralentissement de Memphis

Memphis a commencé la pré-saison et la saison, mais il a été dilué comme du sucre lors des derniers matchs. Contre Cadix, il a été imprécis, et bien qu'il ait fini par être plus participatif et désireux de marquer, il a pardonné deux clairs qui auraient donné de l'oxygène à son équipe.


Il n'y a pratiquement pas de nouvelles du reste des membres. Luuk De Jong, le 9 commandé par Koeman et arrivé à la dernière minute du marché, est toujours plus qu'absent. Il n'enregistre que deux tirs (aucun au but) lors des trois matchs -Bayern, Grenade et Cadix- qu'il a disputés avec l'équipe du Barça, et sa condition de pur 9 le rend absent pendant les matchs. Même pas contre Grenade, lorsque le Barça a mis le 54 au centre de la surface, a su créer un minimum de danger.


La même chose arrive à Coutinho, qui continue d'être l'ombre du joueur qui a ébloui Liverpool et dont la propriété a duré un match (contre Grenade). L'Autrichien Demir, pour sa part, a débuté lors des deux derniers matchs et, bien sûr, n'est pas appelé à être l'un des leaders de l'attaque dans la facette marquante.


Alors que la poudre est encore humide, Dembelé, Agüero, Braithwaite et Ansu Fati sont toujours en cale sèche et avec l'inconnue de comment (et quand, dans le cas de certains) ils reviendront après leurs blessures. Un front ouvert au plus grand nombre qui dépasse les chiffres et se rapproche des sensations : ce Barça est inoffensif.

Content created and supplied by: Flash-net (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires