Sign in
Download Opera News App

 

 

CAN Cameroun 2021 : voici ce qui a propulsé l'élimination précoce des Éléphants

Le football ivoirien a été éjecté de la phase finale de la 33ème Coupe d'Afrique des Nations (CAN 2021) qui se déroule au Cameroun depuis le 9 janvier 2022. Le mercredi 26 janvier, les Eléphants ont été boutés hors compétition au stade des 8èmes de finale par les Pharaons d'Egypte aux tirs au but (5-4). Une élimination sans surprise vue la grave crise qui mine le sport roi ivoirien.

Troisième séance des tirs au but en phase finale d'une CAN entre la Côte d'Ivoire et l'Egypte et troisième chute des Eléphants face aux Pharaons. Après 1998 à Ouagadougou (Burkina Faso) et 2006 Au Caire (Egypte), la sélection ivoirienne est encore tombée au terme des épreuves fatidiques le mercredi 26 janvier 2022 à Douala (Cameroun).  Sans compter les autres défaites concédées par les Ivoiriens pendant les temps réglementaires. Au nombre desquelles celle de Kumasi (Ghana en 2008) en demi-finales.  Quel coup ! Les fans des Eléphants ont évidemment pris un gros coup au coup de sifflet final. Mais, se sont contentés du même refrain d'encouragement : <<ça va aller. Attendons 2023 chez nous !>>

Finalement, les Egyptiens restent les bêtes noires des Ivoiriens. Et pourtant, en ce qui concerne le dernier derby de Japoma, les Eléphants méritaient largement de s'offrir les quarts.  Malheureusement, habités par cette poisse qui les suit quand ils se retrouvent en face des hommes du Nil, le capitaine Serge Aurier et ses coéquipiers n'ont pas pu changer la donne. Les balles qui prenaient la direction des buts adverses sous l'impulsion d'Eric Bailly, Ibrahim Sangaré, Sébastien Haller ont été malheureusement déviés. Au grand dam des nombreux supporters des Eléphants. Au finish, le tir au but (sans conviction) d'Eric Bailly est venu sonner le glas de nos pachydermes.

Fin de parcours donc pour la sélection ivoirienne pour ce rendez-vous camerounais. En réalité, cet échec cuisant n'est absolument pas une surprise. C'était même prévisible. Pour ne pas dire programmé. Et pour cause, le sport roi ivoirien vit une crise sans précédent. Les élections à la Fédération Ivoirienne de Football (FIF) avortée avec pour conséquence la mise en place d'un Comité de Normalisation (CN-FIF), ont provoqué une grosse division des principaux acteurs qui étaient déjà divisés sous le mandat de feu Augustin Sidy Diallo. La guéguerre CN-FIF // Ex-Comité Exécutif de la FIF est un exemple patent.  

Par ailleurs, alors qu'on s'attendait à des élections saines et crédibles avant la fin de l'année 2021, le CN-FIF dirigé par Mme Mariam Dao Gabala s'est curieusement imposé avec pour objectif inavoué de conduire le navire Orange-Blanc-Vert au rendez-vous camerounais. Pire, au moment où les préparatifs de la CAN allaient bon train, Dame Gabala et ses collaborateurs prennent la lourde décision d'écarter des personnes qui ont participé avec dévouement et patriotisme aux qualificatifs de cette CAN. Il s'agit notamment du Manager Général, Kéita Mamadou et de l'Officier Media CAF, Roger Dédi.  Des exclusions sans motifs valables pour ces deux hommes clés du dispositif environnemental du coach Patrice Beaumelle.

C'est peut-être vrai que ces différents exemples ne sont pas forcément à la base de la défaite des Eléphants, mais, ils ne sont pas non plus négligeables. Car, Dieu ne tolère jamais, la haine, la délation, l'injustice et certains comportements malsains. En tout état de cause, en allant en terre camerounaise, l'heure n'était pas à la solidarité vraie. Le climat n'était pas sain. Les slogans de façade lancés par Dame Gabala ne suffisaient pas. Les vibrations négatives étaient déjà là. Et c'est bien dommage !

<<Pour aller loin dans une compétition sportive, la solidarité vraie est un maillon essentiel. Avec la division qui règne au sein de notre football, c'était vraiment difficile pour les Eléphants de gagner. Il y a eu trop d'hypocrisie. J'ai la ferme conviction que les Eléphants n'ont pas évolué dans un climat sain. Si rien n'est réglé, nous risquons de subir une grosse humiliation chez nous en 2023>> a commenté, amer, un dirigeant de club sous le sceau de l'anonymat.

Jean-Claude_DJAKUS

 

  

 

Content created and supplied by: JeanClaudeDjakus (via Opera News )

CAN Cameroun Eléphants Pharaons d'Egypte

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires