Sign in
Download Opera News App

 

 

Opinion / Affaire "Éléphants hués par les Camerounais" : pourquoi il faut vite désamorcer cette bombe

La défaite des éléphants de Côte d'Ivoire en huitièmes de finale de la 33e édition de la Coupe d'Afrique des Nations face aux pharons d'Égypte est en train de prendre une autre tournure sur les réseaux sociaux entre des ivoiriens et camerounais, et ce, à cause de vidéos montrant les ivoiriens en train d'être hués à leur sortie du stade de Japoma au Cameroun le mercredi 26 janvier 2022.

Les Egyptiens manifestant leur joie après leur victoire contre les ivoiriens.


Ce comportement de railleries subi par les ivoiriens n'a pas été apprécié par de nombreux internautes et hommes de médias dont Caroline Dasylva, présentatrice de l'émission '' C'midi ''. Réagissant à cette vidéo, elle a écrit sur sa page d'un réseau social que '' J'ai cru voir des vidéos où les Camerounais huaient nos joueurs. Si c'est réel, c'est triste, ça va trop loin .'' Certains internautes tiennent des propos visant à appliquer '' la loi de la réciprocité '' pour rendre la monnaie aux Camerounais vu que la prochaine CAN (2023) est en terre ivoirienne. Ce type d'incident qui peut être vu comme mineur, mérite d'être très vite circonscrit afin de tuer dans l'œuf cette éventuelle revanche. Certes, la Direction Générale de la Police Nationale tente à sa façon de dissuader toute forme de stigmatisation ou autres formes d'actions de haine contre une communauté, néanmoins il y a lieu d'aller au-delà pour étouffer cette affaire le plus tôt possible.

La Côte d'Ivoire se doit de copier le bon exemple et devra continuer d'être toujours un modèle d'hospitalité en Afrique comme cela l'a toujours été. Toutefois, la Confédération Africaine de Football, la Fédération Camerounaise de Football,( Fecafoot) et le Comité d'organisation de cette CAN au Cameroun ne devront pas rester muets sur cette affaire, car si l'on devait huer toutes les délégations en terre Camerounaise, cela ternit l'esprit de cette fête du football sur le continent africain.

Image des Éléphants au stade de Japoma après leur élimination par l'Égypte en 8e de finale.

La réaction de la CAF est surtout très attendue face à cette humiliation des ivoiriens, car l'on se rappelle que pour avoir envahi le terrain après la victoire des éléphants conte l'Algérie le 20 janvier 2022, une amende a été infligée à la Côte d'Ivoire par l'instance fédérale. À moins que ce qu'ont subi les ivoiriens ne soit pas une violation des textes de la CAF, il y a tout de même lieu de montrer un minimum de respect pour les athlètes et amoureux du ballon rond qui effectuent le déplacement en terre étrangère.


As. B

Content created and supplied by: Assibena (via Opera News )

cameroun côte d'ivoire nations

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires