Sign in
Download Opera News App

 

 

Wonlo Coulibaly (ex-joueur de l'Asec) : "Je ne suis pas poisseux !"

Quelques semaines seulement après la fin de son contrat avec le club du Tout Puissant Mazembé, Wonlo Coulibaly a immédiatement trouvé un point de chute au mois d'octobre dernier à Al Suwaiq dans le championnat d'Oman.

Hélas, très vite, l'international ivoirien et ex- défenseur de Asec Mimosas a été désillusionné et contraint de faire un retour au bercail. Dans un entretien accordé au journal '' ''Le Sport'' de ce mardi 16 novembre, le joueur explique les raisons de son ""come - back'' précoce et fait la lumière sur certaines rumeurs.

"Je suis venu me reposer un peu ici à Yamoussoukro pour respirer l'air Frais naturel", selon le joueur de 29 ans.

Sur les informations qui avaient fusé de partout concernant un mal cardiaque dont il souffrirait, Wonlo Coulibaly a botté en touche toutes ces allégations et rumeurs. "Je n'ai pas un problème cardiaque comme ont tenté de faire croire, certaines langues. Non je ne suis pas blessé non plus. Aussi, je n'ai pas un problème de coeur" a déclaré Wonlo Coulibaly rencontré à Yamoussoukro.

Après la rupture d'avec le club de Lumubashi en RD Congo, l'ex- défenseur de l'As Denguélé dit avoir été contacté par un agent de joueur vivant au Congo. Sur insistance de ce dernier, il n'a pas hésité à accepter de rejoindre la formation de Suwaiq qui évolue dans l'élite du championnat Omanais. Les choses n'ayant pas été bien ficelées dès le départ, "L' agent qui a trouvé le club pour moi me joint pour me dire que m'a Licence n'a pu être qualifiée...alors que j'avais été aligné dans le onze de départ à l'entraînement. Où j'ai même marqué un but après un corner".

A la suite de tous ces devoirs, le joueur se voit contraint de retourner en Côte d'Ivoire. Où, il vit présentement à Yamoussoukro. Après les épisodes de la RD Congo et d'Oman, nombreux sont les sportifs qui parlent de poisse. Wonlo Coulibaly a tenu à couper court aux rumeurs et informations qu'il juge "fausses".

"Non, je ne suis pas poisseux ! Dieu fait toute chose en son temps. Il sait pourquoi il fait ça. Il y a des pasteur, des amis qui m'envoient des messages en disant de demander pardon à tous ceux que j'ai blessés. Quand l' entends cat, je ris. Si on parle de donner,j'ai donné. J'ai donné, partager. Je ne vais pas dire ce que j'ai fait. Mais mon entourage sait. Je pense que c'est le moment qui n'est pas encore arrivé", se défend Wonlo Coulibaly.

Pour ceux qui se demandent encore si Wonlo va réintégrer l'effectif de l'Asec ou virer au Sporting club de Gagnoa, la décision n'est pas encore prise. Car pour lui, "Le championnat débute le 20 novembre prochain, je suis là, j'analyse".

G.Thomas

Content created and supplied by: Gorathomas (via Opera News )

asec mimosas l'asec wonlo coulibaly

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires