Sign in
Download Opera News App

 

 

Mon grand frère Aristide Bancé et moi nous sommes retrouvés !


Cela faisait un bon moment que mon grand frère Aristide et moi ne nous sommes plus vus, physiquement. On va dire plus de 2 ans voire 3. Après tous les bruits des réseaux sociaux, nous avons décidé de nous rencontrer pour parler, sous l'impulsion de notre grand frère commun, Constant Bancé.


C'est tout souriant qu'Aristide et moi avons parlé du passé, du bon vieux temps, de notre enfance, et c'est tout naturellement que notre fraternité, qui n'aurait jamais dû s'estomper, s'est ravivée. Nous nous sommes promis ne plus jamais nous séparer, et éloigner définitivement de nous tout esprit de discorde.


Pendant notre bavardage de ce lundi 28 Juin, Aristide m'a rappelé un souvenir : « Petit frère, tu te rappelles, quand nous étions petits, la quinzaine d'années, je t'ai invité un jour à m'accompagner pour jouer au ballon, à Williamsville Athlétic Club ( WAC ). Tu t'es vêtu, comme moi, d'un short rouge et d'un maillot blanc. C'était les couleurs du WAC. Ce jour-là tu es venu, a couru sur le terrain, en me disant en fin de compte que le football n'est pas ta vocation. Je comprends maintenant, ta voie c'était l'écriture ! »


Aristide et moi avons rigolé. Quelle mémoire il a, lui ai-je dit. C'est clair que l'amour que nous avons l'un pour l'autre est inébranlable. Nous venons de montrer qu'il est imparable pour des frères de se retrouver, parce que le temps ne nous appartient pas. Désormais, mon frère et moi, c'est coller-serrer, pour la vie ! Celui qui va le critiquer, va me trouver sur son chemin. ❤

Je t'aime, grand frère !


Louis-César BANCÉ



Content created and supplied by: LouisCésarBANCE (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires