Sign in
Download Opera News App

News Sports

 

Soccer

 

La Liga

Drame Vinicius : nous avons été trahis par ses agents

Vinicius Jr aurait pu être Catalan. Mais les négociations ont finalement tourné en faveur du Real Madrid, un club qui sait mettre sur la table de l’argent quand il faut. C’est du moins ce que nous explique André Cury, ancien responsable du FC Barcelone sur le marché sud-américain. Et c’est dans un entretien accordé au média catalan Sport qu’il a dévoilé que les Brésiliens Vinicius et Rodrygo avaient été très proches de signer au Barça, avant de finalement atterrir au Real Madrid.

En effet, Cury a été interrogé sur comment deux cibles du Barça ont pu atterrit au Real Madrid : « Avec Vinicius, nous avions trois ans et demi d’avance sur le Real Madrid. Mais il vous a échappé… C’est une autre affaire. Nous avons été trahis par ses agents, Frederico Penna et Stefano Hawilla, qui avaient conclu un accord avec Barcelone. Le client de leur société c’était nous et non Madrid. J’avais une amitié gigantesque avec eux, au point d’être le parrain de leurs mariages et de leurs enfants. Au moment clé de l’opération, ils nous ont poignardés dans le dos. Quinze jours avant de signer à Madrid, ici au Brésil, Vinicius a déclaré qu’il était fan du Barça, que son idole était Neymar et que Messi était meilleur que Cristiano. Puis il a dit ce qu’il voulait quand il est arrivé à au Real Madrid. »

Il lui été ensuite demandé ce qui a constitué un blocage pour le dossier, et Cury a répondu : « Ses agents et le père de Vinicius étaient à Barcelone. Wagner Ribeiro a appelé Florentino pour le prévenir. Et il les a invités à aller à Madrid le samedi. Ils nous ont dit qu’ils iraient, mais que rien ne se passerait parce que le joueur était déjà un joueur de Barcelone. Il y a eu un engagement de parole. Juni Calafat lui-même a dit qu’il était presque impossible de le signer, car il connaissait la relation que j’avais avec l’entourage du joueur. Les agents sont retournés à Barcelone, ils ont conclu l’accord définitif avec nous, ils nous ont serré la main… Et puis ils ont disparu et nous ont trahis. »

Il s’est aussi penché sur le cas de Rodrygo Goes : « Ils n’avaient pas confiance en Vinicius et craignaient d’avoir signé le mauvais joueur et nous le bon. C’est pourquoi ils ont deux joueurs du même âge, au même poste, et extra-communautaires. Je connaissais Rodrygo depuis longtemps et il avait le profil pour jouer au Barça. J’ai commencé à négocier avec son agent, Nick Arcuri. Le club s’est réuni deux fois ici au Brésil avec le président de Santos : il y avait Oscar Grau, Pep Segura et moi. Je leur ai dit que nous devions repartir avec l’affaire conclue. Nous ne l’avons pas fait. Et puis est arrivé le Real Madrid. »

Par ailleurs, il lui a été demandé combien le FC Barcelone misait pour les deux joueurs : « C’était 18 millions d’euros pour Vinicius et 20 millions pour Rodrygo. Madrid a dépensé 60 pour Vinicius, soit 45 de transfert, 6 de commission et 8 de prime à la signature et la première facture était de 3 millions net. Avec Rodrygo, c’était 65, ils ont payé cinq fois plus en bonus à la signature et en transfert que nous l’aurions fait. Malgré tout cela, le père de Rodrygo m’avait appelé pour me dire qu’il préférait aller au Barça si nous arrivions à nous entendre avec Santos. Mais il n’y a pas eu d’accord entre les clubs, car nous n’avons pas mis l’argent du transfert sur la table. Le Barça a répondu qu’il ne mettrait pas un euro de plus que ce qui avait déjà été proposé. Et Reinier Jesus, a-t-il à un moment fait partie des plans du FC Barcelone ? Non, jamais. »

Content created and supplied by: Depaul007 (via Opera News )

fc barcelone lionel messi real madrid vinicius jr

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires