Sign in
Download Opera News App

 

 

Facebook lance un vote pour élire à nouveau Donald Trump: êtes vous favorable pour son retour ?

Le Conseil de surveillance du réseau social veut se donner du temps pour prendre la bonne décision.

Dans la foulée de l’intrusion violente dans le Congrès américain survenue le 6 janvier dernier, Facebook a décidé de bannir Donald Trump. L’attitude de l’ancien président pendant cet événement a en effet été fortement critiquée. Il est aussi accusé d’avoir fortement incité les manifestants à passer à l’acte.

Depuis, les publication du républicain sont toujours disponibles mais il ne peut plus rien poster. Le 21 janvier dernier, Facebook a demandé à sa « cour suprême » de se prononcer sur sa suspension. Doit-elle devenir définitive au au contraire prendre fin ? Sur ce dossier hautement explosif, le réseau social expliquait alors :


Dans la foulée de l’intrusion violente dans le Congrès américain survenue le 6 janvier dernier, Facebook a décidé de bannir Donald Trump. L’attitude de l’ancien président pendant cet événement a en effet été fortement critiquée. Il est aussi accusé d’avoir fortement incité les manifestants à passer à l’acte.

Depuis, les publication du républicain sont toujours disponibles mais il ne peut plus rien poster. Le 21 janvier dernier, Facebook a demandé à sa « cour suprême » de se prononcer sur sa suspension. Doit-elle devenir définitive au au contraire prendre fin ? Sur ce dossier hautement explosif, le réseau social expliquait alors :

Beaucoup affirment que les entreprises privées comme Facebook ne devraient pas prendre elles-mêmes ces grandes décisions. Nous sommes d’accord. (…) Il serait préférable que ces décisions soient prises selon des cadres convenus par des législateurs démocratiquement responsables. Mais en l’absence de telles lois, il y a des décisions que nous ne pouvons pas éviter.

Un délai supplémentaire pour rendre la décision



En théorie, le conseil de surveillance avait jusqu’au 21 avril pour rendre sa décision. Cela ne sera finalement pas le cas. L’Oversight Board vient en effet d’annoncer qu’il se prononcerait « dans les semaines à venir. Nous avons prolongé la date limite des commentaires publics pour cette affaire, après avoir reçu plus de 9 000 réponses. L’engagement du Conseil à examiner attentivement tous les commentaires a prolongé le calendrier du dossier, conformément aux statuts du Conseil. Nous partagerons bientôt plus d’informations. »

En théorie, le conseil de surveillance avait jusqu’au 21 avril pour rendre sa décision. Cela ne sera finalement pas le cas. L’Oversight Board vient en effet d’annoncer qu’il se prononcerait « dans les semaines à venir. Nous avons prolongé la date limite des commentaires publics pour cette affaire, après avoir reçu plus de 9 000 réponses. L’engagement du Conseil à examiner attentivement tous les commentaires a prolongé le calendrier du dossier, conformément aux statuts du Conseil. Nous partagerons bientôt plus d’informations. »

Content created and supplied by: Beauvoir (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires