Sign in
Download Opera News App

Career Jobs

 

Job

 

Job Offers

Les 17 erreurs fréquemment commises par les jeunes demandeurs d'emploi

𝐋𝐄𝐒 𝟭𝟳 𝐄𝐑𝐑𝐄𝐔𝐑𝐒 𝐅𝐑𝐄𝐐𝐔𝐄𝐌𝐌𝐄𝐍𝐓 𝐂𝐎𝐌𝐌𝐈𝐒𝐄𝐒 𝐏𝐀𝐑 𝐋𝐄𝐒 𝐉𝐄𝐔𝐍𝐄𝐒 𝐃𝐄𝐌𝐀𝐍𝐃𝐄𝐔𝐑𝐒 𝐃'𝐄𝐌𝐏𝐋𝐎𝐈 

Que vous en ayez passé deux ou des dizaines, l’entretien d’embauche est toujours un minimum stressant. Certains gèreront la pression à la perfection, d'autre auront plus de mal à canaliser leurs émotions. Cela arrive à tout le monde de faire des erreurs et ce n'est pas grave. 

Voici quelques faux pas à éviter lors de votre prochain entretien d'embauche.

𝟭. 𝘼𝙍𝙍𝙄𝙑𝙀𝙍 𝙏𝙍𝙊𝙋 𝙏𝙊𝙏 

Si vous arrivez en retard, vous aurez probablement immédiatement hypothéqué vos chances d’être engagé. En revanche, arriver trop tôt n'est pas bon non plus car cela met l'intervieweur sous pression.

Si vous arrivez trop tôt, trouvez un café ou un parc à proximité. Vous pourrez vous y détendre ou prendre l’air. Assurez-vous d'arriver cinq minutes à l'avance. Vous ferez preuve de ponctualité et montrerez d’entrée de jeu que vous êtes le candidat idéal.

𝟮. 𝙍𝙀𝙋𝙊𝙉𝘿𝙍𝙀 𝙋𝘼𝙍 "𝙊𝙐𝙄" 𝙊𝙐 "𝙉𝙊𝙉" 

Vous devez vous démarquer des autres candidats si vous voulez vraiment le poste en question. Ce n’est pas en répondant par 'oui' ou par 'non' aux questions que vous y parviendrez. L’entretien d'embauche est une occasion de vous mettre sur le devant de la scène. Illustrez vos connaissances, vos talents et vos compétences à l’aide d'exemples concrets. C’est la seule manière de sortir du lot et de marquer des points.

𝟯. 𝙅𝙀 𝙎𝙐𝙄𝙎 𝙇𝘼 𝙋𝙀𝙍𝙎𝙊𝙉𝙉𝙀 𝙌𝙐'𝙄𝙇 𝙑𝙊𝙐𝙎 𝙁𝘼𝙐𝙏

Avez-vous obtenu une note de vingt sur vingt à un examen ou êtes-vous titulaire de deux diplômes de master ? Félicitations mais vous n’irez pas bien loin. En effet, vous devrez tout d'abord faire vos preuves sur votre lieu de travail. Evitez d'être arrogant, montrez clairement que vous voulez apprendre en permanence et que vous avez hâte de travailler avec des personnes expérimentées.

La différence entre un candidat sûr de lui et un candidat arrogant est souvent minime. A force d’affirmations, vous perdrez toute crédibilité. Utilisez des exemples, des anecdotes afin d’illustrer vos propos. N’ayez pas peur d’être modeste en choisissant des tournures de phrase du type « J’ai eu la chance de…» Attention tout de même à ne pas tomber dans l’autodénigrement

𝟰. 𝘼𝙉𝙏𝙄 𝙈𝙀𝘿𝙄𝘼-𝙎𝙊𝘾𝙄𝘼𝙐𝙓 

Même si vous n’êtes pas fan des médias sociaux, avoir un profil sur 𝙇𝙞𝙣𝙠𝙚𝙙𝙞𝙣 est la moindre des choses si vous recherchez un emploi. Cela reflète parfaitement vos compétences et votre expérience de travail. Assurez-vous d’en communiquer le lien avant votre entretien afin que l'intervieweur puisse y jeter un œil.

𝟱. 𝙉𝙀 𝙋𝘼𝙎 𝙀𝙏𝙍𝙀 𝙋𝙍𝙀𝙋𝘼𝙍É 

Savez-vous ce que fait l'entreprise ? Quelles sont les valeurs importantes à ses yeux ? Qu’a-t-elle déjà réalisé jusqu'à présent ? Une erreur commise par de nombreux jeunes est de se rendre à un entretien d'embauche en ne connaissant rien sur l'entreprise auprès de laquelle ils postulent. 

Plongez-vous l’espace d’une journée dans le monde de votre employeur potentiel. Parcourez son site Web et recherchez des articles sur Internet afin de pouvoir répondre à la moindre question que l’on vous posera.

𝟲. 𝙋𝙃𝙊𝙏𝙊𝙎 𝘿𝙀 𝙎𝙊𝙄𝙍𝙀𝙀𝙎 

Une image en dit parfois plus que des milliers de mots. Redoublez de prudence si votre profil Facebook est rempli d'images de soirées, de votre animal de compagnie, de vos meilleurs amis ou de votre conjoint(e). 

Même si ce sont des souvenirs qui vous tiennent à cœur, veillez à ce que votre employeur potentiel ne puisse pas tomber dessus. Vérifiez vos paramètres de confidentialité et faites attention aux personnes avec lesquelles vous partagez vos photos. Enfin, optez pour un cliché professionnel et sans fioritures sur votre CV.

𝟳. 𝘿𝙊𝘾𝙐𝙈𝙀𝙉𝙏𝙎 𝙊𝙐𝘽𝙇𝙄𝙀𝙎 𝘼 𝙇𝘼 𝙈𝘼𝙄𝙎𝙊𝙉 

Même si vous avez déjà envoyé votre CV lorsque vous avez postulé pour le poste, apportez-en toujours une copie supplémentaire à l’entretien.

𝟴. 𝙉'𝙀𝘾𝙍𝙄𝙑𝙀𝙕 𝙋𝘼𝙎 𝙐𝙉 𝙍𝙊𝙈𝘼𝙉 

Certaines personnes ont peur d’envoyer un CV peu fourni. Si vous venez d'obtenir votre diplôme, vous n'avez tout simplement pas encore d’expérience. Il n'est pas nécessaire d'inventer des choses, cela pourrait vous causer des problèmes par la suite. Dîtes simplement la vérite.

𝟵. 𝙉𝙀𝙂𝙊𝘾𝙄𝙀𝙍

Un entretien d'embauche est généralement un moment pour faire connaissance. Vous serez certainement curieux de connaître la rémunération pour le poste que vous convoitez mais demander immédiatement un montant plus élevé est déconseillé. Vous pouvez mentionner ce à quoi vous vous attendiez pour autant que cela soit réaliste.

𝟭𝟬. 𝙎𝙏𝙔𝙇𝙀 𝙑𝙀𝙎𝙏𝙄𝙈𝙀𝙉𝙏𝘼𝙄𝙍𝙀 

On ne pourra jamais vous reprocher d’en avoir trop fait : à la question « dois-je mettre une cravate/un tailleur ? », dans le doute, privilégier toujours le oui. Même si l’entreprise est réputée « jeune et décontractée », vous devez paraître concerné et sérieux. Attention cependant à l’effet « pingouin », optez pour une veste/un tailleur dans lequel vous vous sentez à l’aise.

𝟭𝟭. 𝙁𝘼𝙄𝙍𝙀 𝙋𝘼𝙍𝘼𝙄𝙏𝙍𝙀 𝙎𝙊𝙉 𝙎𝙏𝙍𝙀𝙎𝙎 

Le stress à l’approche d’un entretien est un état tout à fait normal. Il est très important de le maîtriser ou, tout du moins, de ne pas le laisser paraître. Les recruteurs ne manqueront pas de noter vos moindres « tics » nerveux et sentiront tout de suite si vous n’êtes pas à l’aise. Il existe de nombreux exercices de relaxation qui peuvent vous aider à appréhender cette situation.

Une autre erreur : ne pas regarder dans le yeux son interlocuteur... pas question de le dévisager ou de le défier des yeux, mais un regard fuyant est tout aussi rédhibitoire. Toute votre attitude doit prouver que vous êtes présent, concentré et impliqué !

𝟭𝟮. 𝙍𝘼𝘾𝙊𝙉𝙏𝙀𝙍 𝙎𝘼 𝙑𝙄𝙀 

On aborde ici l’inverse de l’erreur précédente : l’entretien avance, vous vous sentez de plus en plus à l’aise… Soit. Mais attention de ne pas tomber dans l’excès de familiarités et de ne pas vous attarder sur votre vie perso! C’est le recruteur qui doit diriger la discussion : n’abordez des sujets personnels seulement s'il vous y invite.

𝟭𝟯. 𝙉𝙀 𝙋𝘼𝙎 𝘾𝙊𝙉𝙉𝘼𝙄𝙏𝙍𝙀 𝙇'𝙀𝙉𝙏𝙍𝙀𝙋𝙍𝙄𝙎𝙀 

Trop souvent, les candidats omettent de se renseigner sur l’entreprise. Lire l’annonce n’est pas suffisant. Connaître le poste mais aussi l’entreprise et son secteur vous permettront de ne pas rester sans voix devant le recruteur et d’échanger avec lui, de lui montrer que le poste est déjà entre vos mains et qu’il vous intéresse... A l’heure d’Internet, vous n’avez plus aucune excuse !

𝟭𝟰. 𝙉𝙀 𝙋𝘼𝙎 𝘼𝙑𝙊𝙄𝙍 𝘿𝙀𝙎 𝙌𝙐𝙀𝙎𝙏𝙄𝙊𝙉𝙎 𝘼 𝙋𝙊𝙎𝙀𝙍 

A la fin d’un entretien, un « bon recruteur » vous demandera toujours si vous avez des questions à poser. C’est souvent une étape délicate pour le candidat (cf. erreur 7) mais rester muet n’est pas la solution. Une question, même simple, traduira votre intérêt pour le poste et la société. Vous pouvez par exemple poser une question sur l’organigramme et la structure de la société… pour mieux comprendre les rouages de l’entreprise.

𝟭𝟱. 𝙉𝙀 𝙋𝘼𝙎 𝘼𝙑𝙊𝙄𝙍 𝙋𝙍𝙀𝙋𝘼𝙍É 𝙇𝙀𝙎 𝙌𝙐𝙀𝙎𝙏𝙄𝙊𝙉𝙎 𝙋𝙄𝙀𝙂𝙀𝙎 

Le déroulement d’un entretien est régi par certains codes et il existe des questions auxquelles vous ne pourrez pas échapper. Ces questions « pièges », il faut les préparer afin de ne pas se sentir déstabilisé durant l’entretien. Ces questions n’arrivent pas à 100% des entretiens mais si elles arrivent et que vous êtes « secs », votre blocage peut faire mauvaise impression.

Penser que l'on sera plus spontané si l'on n'a rien préparé : c'est tout le contraire. Maîtriser son CV sur le bout des doigts et avoir réfléchi à la cohérence de son parcours permet d'être bien plus à l'aise face au recruteur, et donc plus naturel.

𝟭𝟲. 𝙍𝙀𝘾𝙄𝙏𝙀𝙍 𝙎𝙊𝙉 𝘾𝙑 

Il est très important de maîtriser son parcours et de savoir en parler. Cependant, évitez de répondre de manière trop rapide et surtout, d’avoir l’air de connaître votre CV par cœur. Autrement dit, lorsque vous préparez votre entretien, pensez aux grandes lignes mais ne mémorisez pas vos réponses. 

Avoir l’air naturel est primordial ! Essayez aussi d’adapter votre discours à la personne en face de vous et à l’entreprise… selon les attentes décrites dans l’annonce d’emploi ou de stage, à vous de mettre en valeur LA partie du CV qui fera mouche !

𝟭𝟳. 𝘼𝘽𝙊𝙍𝘿𝙀𝙍 𝙇𝘼 𝙍𝙀𝙈𝙐𝙉𝙀𝙍𝘼𝙏𝙄𝙊𝙉 𝙏𝙊𝙏 

Les questions du type « Quelle rémunération proposez-vous ? » ou « Combien de jours de RTT pourrai-je poser? » sont à proscrire durant le premier entretien. Car, même si ces avantages sont des éléments à prendre en compte, ils ne seront abordés que si le recruteur est intéressé par votre candidature et vous propose un nouvel entretien.

Source : wikipédia

Content created and supplied by: PacômeP (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires