Sign in
Download Opera News App

 

 

Licenciements à la CAF: Patrice Motsepe règle-t-il des comptes ?

Si la centaine d'employés de la Confédération africaine de football (CAF) savait que des têtes allaient tomber avec l'accession du Sud-africain Patrice Motsepe, elle dénonce une méthode très rude.

C'est par mail que la nouvelle administration de la CAF a choisi de se séparer de ses employés sans avertissement préalable conformément à la règle en Egypte (siège de la CAF) selon des agents qui se sont confiés aux confrères Jeune Afrique. " Votre mission à la CAF est terminée. Ne venez plus au siège. Vous recevrez votre salaire du mois de juin'' stipule le message qu'une quinzaine d'employés licenciés disent avoir reçu.

Au nombre de la quinzaine de licenciés, des proches de Ahmad Ahmad dont Marwa Hosam Eldin, directrice des ressources humaines, Nevine Tahsen Ibrahim, chef du département des finances en poste depuis 23 ans, Mohamed Salem, directeur de l'information, Achta Mohamat Saleh, directrice juridique... Certains tels que Ali Aissaoui, directeur commercial, proche de Ahmad Ahmad, a préféré rendre sa démission.

Une seconde phase de licenciement est annoncée dans les jours qui viennent. Selon un proche de la nouvelle administration, l'objectif est de renouveler le personnel. Ce qui est vraiment loin de rassurer les employés. Certains pointent un doigt accusateur vers la FIFA qu'ils accusent de fermer les yeux sur des licenciements abusifs. Selon un dirigeant de football, la FIFA influence certes la CAF mais ne prend pas les décisions.

Au nombre des départs, l'ancien international ghanéen Anthony Baffoe qui a démissionné. Le Camerounais Patrick Mboma est pressenti pour le remplacer à son poste de directeur des compétitions.

Cyrille NAHIN

Content created and supplied by: Cyrille_NAHIN (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires