Sign in
Download Opera News App

 

 

Les craques européens et pépites qui on dit non au éléphants de Côte-d’Ivoire

Alors que Maxwel Cornet et Seko Fofana ont décidé de défendre les couleurs de leur pays d’origine la Côte d’Ivoire, Soualiho Meïté vient de dire non aux Eléphants.


 Récemment, Marc Wilmots le nouveau sélectionneur des Eléphants a réussi à convaincre Maxwel Cornet et Seko Fofana de jouer pour la Cote d’Ivoire. L’ancien sélectionneur des Diables a également parlé à Soualiho Meïté pour lui demander d’opter pour les Eléphants. 

 Mais le milieu de terrain de Zulte Waregem (23 ans) a décidé de rejeter la proposition de porter le maillot des Eléphants. L’information est dévoilée par le journal belge Het Nieuwsblad.


  Soualiho Meité est convaincu d’avoir les qualités pour jouer avec la sélection française. Le joueur qui est aujourd’hui courtisé par Monaco, Lille ou encore le Borussia Dortmund, pense que la chance existe pour lui d’être un jour appelé chez les Bleus de Didier Deschamps.


Aussi , Convoité par la Fédération ivoirienne de football pour évoluer avec les Eléphants, Jonathan Bamba, lui, ne rêve que de l’équipe de France. En forme depuis le début de la saison, il espère être appelé par Didier Deschamps.

Auteur de 4 buts et 5 passes décisives, Bamba est l’un des hommes en forme de Lille cette saison. Et il en a conscience. Au micro de Téléfoot ce dimanche, le joueur français d’origine ivoirienne a affiché ses ambitions. Et l’une d’elles est d’être appelé en équipe de France.


«Les Bleus dans un coin de ma tête ? Si je vous dit ‘non’, ce serait mentir. Je me bats chaque week-end pour y être. C’est un objectif. Je veux jouer les plus grandes compétitions et l’Euro en est une. Si Didier Deschamps m’appelle, je dirai ‘oui’. Ça ne se refuse pas », a-t-il indiqué. 


 Tout ceci, alors qu’il avait entrouvert la porte à la sélection ivoirienne il y a deux ans.

A court terme et peut-être à moyen terme, les Eléphants ne verront pas Jonathan Bamba porter leur maillot.


En plus de Jonathan bamba s’ajoute tiemoue Bakayoko Sélectionné une seule fois en équipe de France (mars 2017 contre l’Espagne en amical), Tiémoué Bakayoko a toujours la possibilité de jouer pour son pays d’origine, la Côte d’Ivoire. 


 Mais pour le moment, le joueur de Naples se montre réticent et est très critiqué par les Ivoiriens, notamment les fans de la sélection nationale.

Reçu en fin de semaine sur le plateau de La 3, Abdoulaye Bakayoko, son frère et agent, a plaidé en faveur de son frangin et demandé qu’on lui donne du temps. A la question de savoir si Tiémoué Bakayoko a envie de jouer avec les Eléphants, il estime que « la décision ne revient qu’à lui », même s’ils en discutent régulièrement.


A ceux qui critiquent sévèrement le joueur prêté à Naples par Chelsea et pensent qu’il n’aime pas le pays de ses parents, Abdoulaye Bakayoko leur a demandé d’être plus compréhensifs :


« On a tendance à oublier l’aspect mental et psychologique dans ce genre de situation, où vous grandissez et vous vivez dans un pays, on vous forme, on vous apprend, on vous guide dans un pays et, arrivé à un certain âge, vous vous retrouvez avec ce dilemme de devoir choisir entre deux nations. Et on ne parle que de football, ça ne définit pas forcément la personne que vous êtes réellement. 

  Donc je pense que les gens doivent prendre du recul et comprendre que, même à ce niveau-là, pour des gens qui sont préparés à jouer devant 80 000 personnes, il y a des décisions qui sont très difficiles à prendre », a-t-il insisté dans des propos relayés par Afrik Foot.

Content created and supplied by: Actusnews (via Opera News )

marc wilmots maxwel cornet seko fofana soualiho meïté

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires