Sign in
Download Opera News App

 

 

Madame Dao Gbabala Mariam: nouvelle dame de fer du football ivoirien?

Suite aux incompréhensions liées aux élections du président de la FIF , la fédération Internationale de Football FIFA, a décidé de mettre l'instance qui gère ce sport en Côte d'Ivoire sous tutelle. D'où la naissance du Comité de Normalisation ( CONOR) avec à sa tête madame Dao Gbabala Mariam.

Qui est donc cette dame ?

Quel est son parcours, pour qu'elle soit nommée à la tête de ce comité ?

La présidente du Comité de Normalisation (CONOR) de la Fédération Ivoirienne de Football (FIF), Mariam Dao Gabala est une dame à la tête bien faite et bien pleine. Elle est ambassadrice de la paix, Chaire UNESCO. Conférencière internationale, elle est révélatrice de talents. Femme de foi et médiatrice, elle est aussi expert en finance engagée dans les transitions et le redressement des organisations en difficulté. Elle est Sénatrice depuis 2019, mais commence sa vie professionnelle comme directrice des finances d'une institution de formation des cadres africains. Après son premier poste, elle devient consultante pour le Bureau International du Travail ( BIT), la Banque Africaine de Développement BAD), l'Organisation Internationale du Travail ( OIT) et la Banque mondiale.

Pendant vingt ans, elle travaille aussi pour Oikocredit, une institution de financement fondée par le Conseil œcuménique des Églises en vue de financer les activités de personnes réputées non solvables notamment par le microcrédit dans les pays du Sud. Elle développe un portefeuille de coopératives, d'institutions de microcrédits et d'entreprises sociales de la région ouest-africaine avec un accent particulier pour les activités liées à la sécurité alimentaire en Côte d'Ivoire, où elle vit, mais également au Ghana, au Bénin, au Togo, au Mali, au Burkina Faso, au Sénégal et en Gambie. Elle s’attache tout particulièrement à promouvoir l’inclusion financière des femmes et à développer leurs compétences dans des fonctions de direction à tous les niveaux de la société africaine et s’est vu décerner diverses distinctions pour ses réalisations dans le domaine du développement.

Elle préside plusieurs organisations :

- Solidaridad, réseau dont elle assure la présidence du conseil d'administration international (International supervisory board) et du conseil d'administration du réseau Afrique (Africa Continental supervisory board)

- Stand Up Africa 2050, un mouvement de réflexion et d'action pour une nouvelle Afrique réinventée par les Africains eux-mêmes ;

- La Coalition des chrétiens hommes, femmes d'affaires et décideurs (CCHFD) pour un renouveau économique du continent ;

- La Coalition des femmes leaders de Côte d'Ivoire (CFELCI).

Elle devient ponctuellement présidente du comité de suivi du redressement de l’UNACOOPEC Côte d'Ivoire, une autre institution de microfinancement ivoirienne.

Elle dirige parallèlement un cabinet de consultation MDG consulting and investment en coaching (avec un accent spécial sur la valorisation et la performance du personnel féminin) et conseil d'entreprise et d'organisation de la société civile et civique.

Conférencière internationale, elle plaide pour une prise de conscience des Africains sur leur responsabilité dans le développement du continent et sur la nécessité d'innover dans les théories de développement.

Voici donc le parcours de cette dame chargée de conduire le football ivoirien jusqu'à l'élection d'un nouveau président.

Content created and supplied by: KouadioHermann (via Opera News )

côte d'ivoire fif mariam

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires