Sign in
Download Opera News App

 

 

Football : Après Côte d’Ivoire - Cameroun, Max Gradel en colère contre les autorités ivoiriennes

(L’avant-centre ivoirien, Max Alain Gradel)

L’avant-centre ivoirien, Max Alain Gradel (33 ans) est très remonté contre les autorités sportives ivoiriennes. C’est le moins que l’on puisse dire suite à la déclaration de l’Eléphant à l’issue du match opposant l’équipe nationale de football de Côte d’Ivoire aux Lions indomptables, le lundi 06 septembre 2021, à Abidjan.

La Côte d’Ivoire était opposée au Cameroun lundi dernier au stade olympique Alassane Ouattara d’Ebimpé. Au terme d’un match disputé sur une pelouse de piètre qualité, ce sont les ivoiriens qui se sont nettement imposés 2 buts à 1.

Grand absent de ce choc des titans, Max Alain Gradel n’est pas allé du dos de la cuillère pour donner son avis sur la qualité du rectangle vert de ce stade de 60 000 places inauguré le 03 octobre 2020. Dépité en effet par l’état du terrain, le joueur de Sivasspor a invité ses coéquipiers à se mettre au-dessus de ces détails afin de faire rayonner l’équipe nationale.   

« Mais, c’est clair qu’on préférerait jouer dans des conditions meilleures », a précisé le champion d’Afrique 2015. Et d’ironiser : « C’est comme quand tu arrives à ton bureau, et l’ordinateur n’est pas bien placé, ou alors les vices de la table sont mal mises. Quand les choses sont mal disposées, cela ne donne pas l’envie et le courage de s’asseoir pour travailler. Quand l’ordinateur est en panne et qu’on doit tout écrire, cela complique un peu les choses ».

L’ancien joueur de l’AS Saint-Etienne s’est voulu claire quant aux dispositions dans lesquelles les responsables du ballon rond ivoirien mettent les Eléphants lors des confrontations, afin d’obtenir de meilleurs résultats. « Il faut que les gens sachent que le stade et la pelouse, c’est notre bureau. Il nous faut être dans de bonnes conditions pour bien travailler », a martelé le natif d’Abidjan, la capitale économique de Côte d’Ivoire.

Après le match Côte d’Ivoire-Cameroun, c’est visiblement un Max Alain Gradel en colère contre les autorités ivoiriennes qui s’est prononcé sur cette rencontre comptant pour la deuxième journée du deuxième tour des éliminatoires de la coupe du monde Qatar 2022.

Christ Kouamé

Content created and supplied by: ChristKouamé (via Opera News )

cameroun max alain gradel

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires