Sign in
Download Opera News App

 

 

Football : Qui est Dehi Maurice, homme du match lors du sacre du Stade en coupe des champions en 1966 ?

Maurice Déhi, excellent footballeur ivoirien des années 1960, a marqué son époque, grâce à ses exploits au Stade d'Abidjan, son club, et en équipe nationale aux côtés de Laurent Pokou qui fut aussi une autre grande figure du football ivoirien.

Star du football ivoirien, Maurice Déhi fut l'homme du match en finale de la Coupe d'Afrique des Clubs Champions remportée par son club, le Stade d'Abidjan face au Real de Bamako du talentueux et célèbre malien, Salif Keita, dit Domingo.

En 1966, le Stade d'Abidjan était au sommet du football ivoirien. L'équipe que dirigeait Ignace Tax, sous la présidence du maire d'Abidjan, Konan Kangah, était le représentant ivoirien en coupe d'Afrique des clubs champions.

La richesse de l'équipe du Stade, commence par les buts, avec Emmanuel Ezan, excellent gardien de buts aux envolées spectaculaires, sans oublier le meilleur défenseur central de l'époque, Konan Henri, le capitaine François Zadi, le virevoltant ailier Joe Bleziri, avec Henri Ahibo qui a marqué le but de la qualification en finale lors de la demi-finale face à Ashanti Kotoko de Kumasi, et notamment l'habile et talentueux avant-centre, Dehi Maurice.

Après avoir successivement éliminé l'étoile filante de Ouagadougou et l'Ashanti Kotoko du Ghana, le club ivoirien affronte en finale, le mythique et célèbre club malien, le Real de Bamako. Pour le match aller au Mali, les stadistes s'inclinent 3 - 1, le 11 décembre 1966.

Dehi Maurice et ses coéquipiers dans la peau du Père Noël le 25 décembre 1966.

Le match retour de la finale de la coupe d'Afrique des clubs champions se jouait à Abidjan, devant plus de 35 000 supporteurs du Felicia qui, naturellement, espéraient une revanche des stadistes. En douze minutes, Dehi Maurice comble le retard en inscrivant deux buts. Salif Keita et ses coéquipiers vont obtenir la réduction du score. Mais, deux autres buts seront marqués par Henri Ahibo et Bleziri. Alors ce soir du 25 décembre 1966, comme le Père Noël, le Stade d'Abidjan offre le premier trophée continental à la Côte d'Ivoire, avec Dehi Maurice crédité d'une excellente prestation, ce qui lui a valu le titre de l'homme du match de cette deuxième édition de la coupe d'Afrique des clubs champions.

En dehors de l'équipe du Stade d'Abidjan, Dehi Maurice a été l'une des pièces maîtresses de l'équipe nationale de Côte d'Ivoire dans les années 1966, 1967, 1968, 1969, 1970, avec d'autres gloires comme Ernest Kallet Bially, Laurent Pokou, Bernard Gnahoré. Il convient de rappeler que, le Stade avait d'autres vedettes telles que Joachim Diagou, Eugène Koffi, Edmond Cissoko qui ont largement contribué à ce succès africain au niveau des clubs.

Au sommet de son art et à un moment où Dehi Maurice incarnait l'espoir de tout le peuple ivoirien pour ses performances, l'impensable va se produire le lundi 26 avril 1971: Dehi Maurice meurt tragiquement à l'âge de 27 ans, dans un accident de la circulation entre Abidjan et Dabou, mettant ainsi, contre toute attente, et dans la douleur, fin à sa carrière.

En guise de reconnaissance en la mémoire de Maurice Dehi qui apparait comme le symbole du premier sacre continental de la Côte d'Ivoire, baptiser un stade de football en son honneur, serait une façon de redonner vie à cette ancienne gloire partie si tôt et atrocement. L'on poursuit les recherches afin de mettre à votre disposition, le portrait de cette légende du football ivoirien.


As. B

Content created and supplied by: Assibena (via Opera News )

coupe des champions maurice déhi

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires