Sign in
Download Opera News App

 

 

JO 2020 : absence de préparateurs psychologiques, la vraie raison de l'élimination des Eléphants

La sélection nationale olympique de Côte d’Ivoire est passée à côté d’une qualification historique pour les demi-finales du tournoi de football des jeux olympiques qui se déroulent à Tokyo au Japon. Mais Max Alain Gradel et ses coéquipiers ne pouvaient que tenir 90 minutes sur le terrain. Ils ne pouvaient pas aller au-delà. La faute à une préparation bâclée. Et ce fait n’est que la face visible de l’iceberg.

En effet, en plus de n’avoir pas pu bénéficier de moyens adéquats pour la préparation de son groupe, le coach Haïdara Soualiho a été privé d’une partie importante de son staff technique.

« Le problème qui se pose est que mes techniciens sont en sous-effectif. La plupart est restée à Abidjan… », a confié Haïdara Soualiho au micro de la Radiodifusion télévision ivoirienne (RTI).

L’ex entraîneur du Sporting club de Gagnoa a dû donc se débrouiller au Japon un seul préparateur physique pour 22 joueurs. En outre, le staff technique était dépourvu de préparateurs psychologiques qui sont indispensables aujourd’hui dans le sport de haut niveau. Et cela, les Eléphants olympiques l’ont payé cash hier samedi 31 juillet face à l’Espagne. Avec une bonne préparation psychologique, le capitaine Max Gradel et ses partenaires auraient eu le mental nécessaire pour gérer la fin de la rencontre et éviter de sombrer en fin de match.

Ce qu’il faut comprendre, est que l’improvisation ne paie plus dans le football moderne. Si l’instance qui régente notre sport roi ne tire pas les leçons de ce cuisant échec, l’équipe nationale senior va subir les mêmes désillusions à la Coupe d’Afrique des nations de la catégorie au Cameroun en janvier 2022. 

Content created and supplied by: Pierre_Ephèse (via Opera News )

jeux olympiques jo 2020 max alain gradel

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires