Sign in
Download Opera News App

News Sports

 

Soccer

 

Serie A

Ces puissants footballeurs africains passer par l’AC MILAN

Si certains clubs voire championnats européens ont désormais une tradition de joueurs africains, il n’en est pas de même pour certains grands clubs. En effet, bien que ceux-ci privilégient de moins en moins les joueurs du cru, les européens et sud-américains continuent d’être les cibles privilégiées. Toutefois, quelques footballeurs africains ont réussi à intégrer ces effectifs, avec des fortunes diverses. Intéressons-nous aux joueurs africains ayant évolué à l’AC Milan. Ne seront mentionnés que ceux ayant disputé au moins un match officiel avec les Rossoneri.


George Weah (Liberia)


Période au club: 1995 – 2000 (147 matchs, 58 buts)

Après une excellente saison avec le Paris Saint-Germain, le buteur libérien rejoint l’AC Milan pour dynamiser l’attaque. Il devient ainsi le premier joueur africain à évoluer dans ce qui était alors un des tout-meilleurs clubs du monde. Weah s’acclimatera très vite et gagnera sa place de titulaire d’entrée. Ses excellents débuts cumulés à ses performances parisiennes lui vaudront d’être récompensé par le Ballon d’Or en 1995. Malgré la féroce concurrence pour les postes offensifs (Dejan Savicevic, Roberto Baggio puis Patrick Kluivert, Oliver Bierhoff) il demeure le titulaire inamovible de l’attaque rossonera terminant meilleur buteur du club trois années de suite. L’arrivée d’Andriy Shevchenko en 1999 va cependant le pousser vers la sortie. Son temps de jeu s’amenuise nettement. En janvier 2000, il est prêté à Chelsea jusqu’à la fin de la saison. A l’intersaison, il est laissé libre par le club lombard. Il décide alors de rester en Angleterre et signe avec Manchester City. Il fait partie des meilleurs attaquants de l’histoire du Milan AC.


Taribo West (Nigeria)

Période au club: Janvier 1999 – 2001 (4 matchs, 1 but)

Sur le déclin à l’Inter Milan, le latéral nigérian est refourgué à l’AC Milan durant le mercato hivernal. Il ne parviendra malheureusement pas à se relancer, surtout avec la concurrence de l’excellent Thomas Helveg. Peu convaincant, il ne joue qu’une poignée de rencontres avec les Rossoneri. Dès l’intersaison suivante, il est prêté à Derby County pour un an. Il y joue plus régulièrement mais ses performances sont loin d’enthousiasmer l’exigeant staff milanais.De retour en Lombardie, il est transféré à Kaiserslautern où il confirmera la baisse de forme entrevue durant les années précédentes.


Mohammed Aliyu Datti (Nigeria)

Période au club: janvier 1998 – 2003 (2 matchs, 0 but)

Repéré à Ravenne Calcio après un passage à Padoue, ce jeune attaquant est recruté par l’ AC Milan sur la foi de son potentiel. Envoyé directement en équipe réserve, il parvient tout de même à glaner quelques apparitions en équipe première malgré la forte concurrence qui y règne. La saison suivante sera plus délicate. Il passe l’essentiel de son temps en réserve et ne dispute aucun match avec l’équipe A. A l’intersaison 2000, il est prêté à Monza en Serie B (deuxième division italienne) pour s’aguerrir. En dépit d’une efficacité devant le but laissant à désirer, il s’y impose comme titulaire. Revenu à Milan durant l’été 2001, il passe une saison sans jouer, incapable de prendre le dessus sur ses concurrents (Shevchenko, Filippo Inzaghi, José Mari, Javi Moreno puis Marco Simone). A l’intersaison 2002, il est prêté à Sienne pour un an. Il ne s’y impose pas et ne joue que 4 matchs. En fin de contrat avec le club lombard, il rejoint le Standard de Liège durant l’été 2003. Le restant de sa carrière se passera essentiellement en Belgique.


Mohamed Sarr (Sénégal)

Période au club: 2001 – 2005 (1 match, 0 but)

Formé à Trévise, il est recruté par l’AC Milan en 2001. Incorporé à l’équipe A, il fera les frais de la rude concurrence aux postes défensifs (Paolo Maldini, Alessandro Costacurta, José Chamot, Martin Laursen, Kakhaber Kaladze, Roque Junior…) et ne signe qu’une seule apparition de toute la saison. A l’été 2002, il est prêté à Galatasaray pour un an. Sans être un titulaire indiscutable, il y fait son trou et joue davantage. Mais durant le mercato hivernal, il est de nouveau prêté à Ancone. Les deux saisons suivantes seront marquées par des prêts à l’Atalanta Bergame puis à Vittoria. Libéré à l’intersaison 2005, il file au Standard de Liège où il lancera enfin sa carrière, devenant un des piliers des Rouches.


Catilina Aubameyang (Gabon)

Période au club: 2002-2006 (5 matchs, 0 but)

Comme ses frères cadets Willy et Pierre-Emerick Aubameyang, Catilina profite des connexions paternelles ( leur père François était recruteur pour le club lombard) pour intégrer le centre de formation milanais. Il ne parviendra cependant jamais à s’imposer en équipe première ne comptant qu’une poignée d’apparitions dont une en Champions League lors de la saison 2002-2003. La saison suivante, il est prêté à l’US Triestina. Il passera tout le reste de son bail milanais en prêt dans les divisions inférieures italiennes (Rimini, Ancona) et en Suisse (Lugano, FC Chiasso). En 2006, il décide de quitter le club et rentre au pays pour jouer au FC 105 Libreville.


Rodney Strasser (Sierra Leone)

Période au club: 2008 – 2013 (9 matchs, 1 but)

Remarqué dans son pays alors qu’il évolue à Kallon, il intègre le centre de formation milanais. Élément-clé de la Primavera, il est récompensé de ses bonnes performances par une entrée en jeu avec l’équipe A. Par la suite, il alternera entre passages en réserve et bouts de matchs en équipe première. En 2011, il est prêté à Lecce pour une saison. Il n’y reste cependant que six mois. En janvier 2012, il est rappelé par le staff milanais. Malheureusement, il n’est presque jamais utilisé. En janvier 2013, il est de nouveau prêté à Parme pour six mois. Il ne s’y impose pas, ne disputant que deux matchs. Finalement, il servira de monnaie d’échange pour finaliser l’arrivée de Kevin Constant en Lombardie. En juillet 2013, il est donc cédé au Genoa.


Kevin-Prince Boateng (Ghana)

Période au club: 2010 – 2013 (100 matchs, 17 buts) puis Janvier 2016 – Juin 2016 (14 matchs, 1 but)

Au sortir d’une très bonne Coupe du monde 2010, il est recruté par le Genoa qui le prête immédiatement à l’AC Milan. En Lombardie, il s’impose immédiatement et devient titulaire indiscutable au milieu de terrain. Utilisé comme milieu offensif axial son association avec Zlatan Ibrahimovic et Alexandre Pato (ou Robinho) s’avère brillante. Après trois saisons fructueuses avec les Rossoneri, il décide de repartir en Allemagne (son pays de naissance) et rejoint Schalke 04 à l’intersaison 2013. Licencié par le club de Gelsenkirchen en 2015, il revient à l’AC Milan pour une pige de six mois. Ce deuxième passage sera moins réussi que le précédent. Laissé libre par les Rossoneri, il s’engage avec l’UD Las Palmas.


Nnamdi Oduamadi (Nigeria)

Période au club: 2010 – 2018 (1 match, 0 but)

Intégré au centre de formation milanais après avoir tapé dans ses premiers ballons avec la Pepsi Football Academy de Lagos, Oduamadi s’illustre d’abord avec la Primavera. En septembre 2010, il effectue ses débuts en équipe première lors d’un match de championnat contre Catane. Ce fut sa seule et unique apparition avec les A. Dès la saison 2011-2012, il a toujours été systématiquement prêté par le club lombard à diverses formations de Serie B ( Torino, Varese, Brescia, Crotone et Latina) puis à des équipes plus exotiques Sanliurfaspor (D2 Turque) puis HJK Helsinki (Finlande). Depuis 2018, l’ailier nigérian évolue au KF Tirana (Albanie).


Taye Taiwo (Nigeria)

Période au club: 2011 – 2013 (8 matchs, 0 but)

Après six saisons et demie à l’Olympique de Marseille, le latéral gauche nigérian, désireux de changer d’air, rejoint le club lombard. L’expérience va vite tourner au fiasco. Blessé durant la pré-saison, il ne parvient pas à convaincre Massimo Allegri par la suite, ce dernier lui préférant Luca Antonini plus fiable défensivement. Taiwo ne signe que quelques apparitions et traîne son mal-être à Milanello. Dès le mois de janvier 2012, il et prêté jusqu’à la fin de la saison aux Queens Park Rangers. Il s’y illustre mais son statut à Milan ne change pas une fois qu’il réintègre le club. Prêté au Dynamo Kiev pour toute la saison 2012-2013, il y retrouve un temps de jeu assez conséquent. Malgré tout, il est placé sur la liste des transferts. Il signe avec Bursaspor à l’orée de la saison 2013-2014.


Sulley Ali Muntari (Ghana)

Période au club: Janvier 2012 – 2015 (83 matches, 13 buts)

Indésirable à l’Inter Milan, il rejoint en prêt le club rival durant le mercato hivernal 2012. Renfort de choix au milieu de terrain, il s’impose dans la rotation. Toutes choses qui convaincront le staff milanais de lui offrir un contrat en fin de saison. Malheureusement, il se blesse au genou pendant ses vacances et manque la moitié de la saison 2012-2013. Rétabli, il retrouve son rôle de milieu remplaçant et signe même quelques titularisations. Il restera dans ce registre durant toute son aventure milanaise. Moins utilisé durant la saison 2014-2015, il rompt son contrat avec le club lombard et s’engage avec Al Ittihad (Arabie Saoudite).


Djamel Mesbah (Algérie)

Période au club: Janvier 2012 – Janvier 2013 (14 matches, 1 but)

   Brillant avec Lecce où sa polyvalence a séduit, le latéral algérien est recruté par les Rossoneri durant le mercato hivernal 2012. Il remplace numériquement Taye Taiwo dans l’effectif mais se heurte aux mêmes difficultés que ce dernier. Remplaçant d’Antonini, il ne joue pas beaucoup pour ses six premiers mois. La suite sera cependant encore moins probante. Mattia De Sciglio et même Kevin Constant le devancent dans la hiérarchie des arrières gauches. Mesbah est utilisé à doses homéopathiques (deux matchs joués toutes compétitions confondues). En janvier 2014, il rebondit à Parme.


Kevin Constant (Guinée)

Période au club: 2012 – 2014 (57 matchs, 0 but)

Arrivé en provenance du Genoa, le gaucher polyvalent va finalement être utilisé au poste d’arrière gauche. Paradoxalement, il s’impose très rapidement et devient le titulaire du poste devant les autres arrières gauches de métier. Ses deux saisons milanaises sont réussies en dépit des difficultés traversées par le club, en plein marasme sportif. A l’issue de la saison 2013-2014, les Rossoneri finissent à une piteuse huitième place en Serie A. Désireux de jouer l’Europe, il décide de rejoindre Trabzonspor au grand dam de la direction du club.


Bakaye Traoré (Mali)

Période au club: 2012 – 2014 (9 matchs, 0 but)

Après trois saisons fructueuses avec l’AS Nancy Lorraine, le jeune milieu défensif malien rejoint le club lombard. En concurrence avec Massimo Ambrosini, Nigel De Jong, Mathieu Flamini et Sulley Muntari, il bénéficie d’un temps de jeu famélique. Peu en confiance, il ne se montre pas non plus convaincant les rares fois où il est aligné. Dès l’intersaison 2013, il est prêté au club turc Kayseri Erciyesspor. Il y retrouve tout son tranchant et réalise une bonne saison, tapant dans l’œil des autres formations turques. Pourtant, ce prêt fructueux ne convaincra pas la direction milanaise. Il est libéré de son contrat durant l’été 2014. Dans la foulée, il signe à Bursaspor.


M’Baye Niang (Sénégal)

Période au club: 2012 – 2018 (79 matchs, 12 buts)

Formé au Stade Malherbe de Caen, il rejoint l’AC Milan après une paire de saisons au plus haut niveau. Considéré comme un pari sur l’avenir, il bénéficie tout d’un même d’un temps de jeu assez conséquent du fait des méformes d’Alexandre Pato et Robinho. Même l’arrivée de Bojan Krkic ne le fera pas reculer dans la hiérarchie. Malheureusement, il ne se montre pas assez décisif pour cette première saison. Sa deuxième année sera moins fructueuse. Il joue nettement moins et est finalement prêté à Montpellier pour six mois en janvier 2014. De retour à Milan, il n’est clairement pas dans les plans de Filippo Inzaghi le nouvel entraîneur. Dès l’ouverture du mercato hivernal, il est envoyé en prêt avec option d’achat au Genoa. Malgré six mois assez convaincants, il n’est pas conservé et retourne en Lombardie. Prolongé par l’AC Milan, il se blesse en pré-saison et manque les premières semaines de l’exercice 2015-2016. A son retour, il doit se contenter de jouer les utilités derrière Carlos Bacca, Jeremy Menez et Luiz Adriano. Sa saison est décevante. La suivante sera plus probante mais il ne parvient toujours pas à s’imposer. En janvier 2016, il est prêté à Watford pour six mois. Le club anglais ne lève pas l’option d’achat. Il retrouve Milanello à l’intersaison avant d’être prêté une fois de plus au Torino pour toute la saison. Finalement, le club turinois décide de le conserver et il y est transféré durant l’été 2018.


Michael Essien (Ghana)

Période au club: Janvier 2014 -2015 (22 matches, 0 but)

En disgrâce à Chelsea, le milieu ghanéen se laisse convaincre par le challenge rossonero. Malheureusement pour le club milanais, il n’est plus le joueur qu’il fut. Il doit composer avec le poids des ans et diverses méformes. Sans être particulièrement brillant, il accomplit son office chaque fois qu’il est sollicité. Pour sa première mi-saison, il ne joue que 9 rencontres. La saison suivante ne sera pas plus exceptionnelle avec 13 apparitions. En fin de contrat, il quitte le club lombard et s’engage avec le Panathinaikos où son déclin se confirmera.


Adel Taarabt (Maroc)

Période au club: Janvier 2014 – Juin 2014 (16 matchs, 4 buts)

Après six mois à Fulham, le fantasque attaquant marocain est prêté par les Queens Park Rangers à l’AC Milan lors du mercato d’hiver 2014. Au sein d’une équipe en pleine crise, il s’intègre dans le système de Clarence Seedorf qui l’utilise comme ailier gauche. La mauvaise fin de saison des Rossoneri contribuera à mettre un terme à son aventure. En manque de liquidités, le club lombard ne peut le conserver. De plus, Clarence Seedorf est débarqué et remplacé sur le banc par Filippo Inzaghi. Taraabt retourne donc aux Queens Park Rangers promus en Premier League.


Franck Kessié (Côte d’Ivoire)

Période au club: Depuis 2017

Après une grosse saison avec l’Atalanta Bergame, le jeune milieu ivoirien se retrouve convoité par de nombreux grands clubs. Souhaitant rester en Italie, il décide de rejoindre l’AC Milan. Titularisé d’entrée, il s’accroche et gagne définitivement sa place dans l’équipe-type au poste de milieu relayeur. Sa première saison est une réussite. Kessié fut le joueur de champ le plus utilisé de tout l’exercice. Cette saison, il se montre toujours aussi indiscutable et est l’un des hommes de base de l’entraîneur Gennaro Gattuso. Avec déjà plus de 80 matchs joués avec les Rossoneri, l’avenir lui appartient.

Content created and supplied by: Leverdade (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires