Sign in
Download Opera News App

 

 

Trump n'a toujours pas digéré sa défaite: il "attaque" encore Joe Biden à la cérémonie d'un mariage

D’après les informations de TMZ, ce dimanche 28 mars, Donald Trump a interrompu un mariage, célébré dans son club privé de Mar-a-Lago, pour critiquer l’administration de son successeur, Joe Biden.

Donald Trump persiste et signe : l’élection présidentielle américaine a été truquée. Quatre mois après sa défaite, l’ancien président des États-Unis continue de colporter ces accusations de fraude. Et ce, quel que soit l’endroit où il se trouve ! Dernier épisode en date : le magnat de l’immobilier a interrompu un mariage, célébré dans son club privé de Mar-a-Lago, ce samedi 27 mars, pour parler de politique. Alors que le public s’attendait à ce qu’il adresse ses vœux de bonheur aux mariés, l’époux de Melania Trump les a complètement ignorés. Il a préféré accuser le camp démocrate de fraudes massives, comme l’a rapporté le site TMZ le lendemain de la cérémonie.

Sur sa lancée, Donald Trump s’est également moqué de l’administration de son successeur, Joe Biden. D’après lui, les premiers mois de sa présidence font preuve d’un nombre incalculable de lacunes. L’ancien chef de l’État a d’ailleurs pointé du doigt sa politique étrangère, notamment les accords avec la Chine et l’Iran, ont précisé nos confrères américains. Toutefois, le mandat de Joe Biden ne fait que commencer. Son prédécesseur finira-t-il par approuver sa politique ? Ce n’est pas si sûr ! Le milliardaire, mauvais perdant, ne manque jamais une occasion de rappeler l’injustice, dont il estime être la victime et qu’il ne comprend toujours pas. Surtout après avoir vu la chute de Joe Biden sur les escaliers le menant à l’avion qui devait l’emmener à Atlanta, le 19 mars dernier. D’après le Daily Mail, l’ancien dirigeant américain aurait d’ailleurs utilisé cette scène pour faire rire ses invités de Mar-a-Lago. “J’ai regardé Joe Biden monter les escaliers aujourd’hui et j’ai dit : ‘Je n’ai pas pu perdre contre lui”, aurait-il lancé.

“Oh mon Dieu, il me manque”

Une chose est sûre, Donald Trump n’est pas le seul à user de moqueries. Joe Biden, non plus, ne rate jamais une occasion ! Alors que le président des États-Unis annonçait ses intentions de se présenter à l’élection présidentielle 2024, à l’occasion de sa première conférence de presse, ce jeudi 25 mars, un journaliste l’a comparé à son prédécesseur : à ce stade du mandat, Donald Trump avait déjà déposé sa candidature. “Mon prédécesseur en avait besoin”, a répondu l’ex-vice-président de Barack Obama. Avant d’ironiser : "Oh mon Dieu, il me manque.”

Content created and supplied by: Beauvoir (via Opera News )

donald trump joe biden

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires