Sign in
Download Opera News App

 

 

États-Unis : Donald Trump reste le "politique" le plus influent

L’ancien président tente de garder une forme de contrôle sur les finances de son parti et continue de camper sur une ligne radicale.

La boussole du Parti républicain pointe désormais le sud, vers la Floride, l’Etat où s’est installé Donald Trump. Après le rassemblement annuel des conservateurs à Orlando, en février, trois autres conférences devaient se tenir à Palm Beach au cours du week-end, samedi 10 et dimanche 11 avril, dont deux dans des propriétés de l’ancien président. Cette capacité d’attraction souligne un poids persistant qui ne va pas sans frictions.

Lire aussi Etats-Unis : Donald Trump appelle les républicains à se retourner contre leur chef au Sénat, Mitch McConnell

Déterminé à rester aux commandes du Grand Old Party, que dirige l’une de ses obligés, Ronna McDaniel, Donald Trump a ainsi engagé une épreuve de force avec le bras financier du Parti républicain pour que ce dernier cesse d’utiliser son image et son nom pour collecter des fonds. Le rassemblement annuel des donateurs républicains, dans un hôtel huppé de la cité balnéaire, devait d’ailleurs être concurrencé par la conférence organisée à Mar-a-Lago par des proches de l’ancien président, dont son ancien chief of staff (secrétaire général) à la Maison Blanche, Mark Meadows, ou son ancien conseiller politique Stephen Miller.

Influer sur les élections de mi-mandat

Encouragé par les millions de dollars collectés pendant la contestation des résultats de l’élection présidentielle, l’ancien homme d’affaires tient à garder une forme de contrôle sur les finances de son parti. Il entend également jouer de son influence sur la base républicaine en sélectionnant ses propres candidats pour la saison à venir des primaires, qui précéderont les élections de mi-mandat, en novembre 2022. Il vient d’en faire l’illustration en apportant son soutien, pour une élection sénatoriale à venir dans l’Alabama, à un membre de la Chambre des représentants en pointe dans cette contestation des résultats, Mo Brooks.

Content created and supplied by: Beauvoir (via Opera News )

donald trump orlando palm beach

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires