Sign in
Download Opera News App

 

 

Le geste héroïque de Serey Dié qui défend un coéquipier victime de chants racistes en plein match

Le football est perçu, à juste titre, comme le plus beau des sports. En plus d’être un sport qui réunit des milliards de personnes à travers le monde, le football est surtout une passion. Malheureusement, cette passion prend parfois des proportions démesurées lorsque les supporteurs sont trop euphoriques et ne mesurent pas la portée de leurs actes.



Le racisme est malheureusement l’un des problèmes majeurs qui nuit à ce sport. Certains joueurs en sont victimes dans plusieurs stades du monde. Les plus touchés sont parfois les joueurs « noirs » qui sont ciblés par des chants racistes. Ce samedi 21 août encore une scène honteuse a eu lieu en Suisse dans le championnat de première division lors du match Fc Saint-Gallen contre le Fc Sion de Serey Dié. Le gardien du club Fc Sion Timothy Fayulu a été victime de chants racistes de la part des supporteurs adverses et a même pleuré. Le match a été interrompu pendant quelques minutes.


A la fin du match, l’un des joueurs de l’équipe adverse, Nicolas Luchinger, était en zone mixte pour l’interview. Serey Dié l’a alors accosté pour lui soumettre son point de vue quant à la situation et lui suggérer l’attitude qu’il aurait dû avoir. Dans son intervention, on pouvait entendre le capitaine de Fc Sion dire: « Nous, on est fiers d’être noirs. Les supporteurs qui font des cris de singes n’ont pas le droit d’être racistes. Il y a des noirs dans votre équipe. Tu es allé voir le gardien, tu aurais pu le prendre à côté et lui dire viens on s’en va pour que ces supporteurs comprennent. Tu es d’accord avec moi ? ». 

En tant que capitaine de l’équipe, Serey Dié s’est montré assez engagé face à la situation vécue par son coéquipier. Il en a d’ailleurs été félicité par les fans du club qui ont été ravis de sa réaction. 


Cliquez sur suivre pour ne rien rater…

Content created and supplied by: Negrowski (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires