Sign in
Download Opera News App

 

 

Présidence de la FIF : les premiers pas inquiétants d'Idriss Diallo

Le nouveau sélectionneur de la Côte d'Ivoire est connu. Il s'agit du français Jean-Louis Gasset. Idriss Daillo concrétise ainsi son projet de voir un expatrié à la tête des Eléphants. Une entame de mandat qui cependant, soulève beaucoup d'interrogations.


Catégorisation des entraîneurs

Il avait accordé la primeur à Jeune Afrique et l'a beaucoup plus développé lors de la conférence de presse de l'annonce du nouveau sélectionneur. Ainsi selon Idriss Diallo, aucun entraineur ivoirien n'a le coffre nécessaire pour conduire "l'équipe commando" de Côte d'Ivoire lors de sa propre CAN. Seul un expatrié en a les compétences. Une situation difficilement acceptable pour certains nationaux qui ont préféré ne pas candidater. L'image que se fait le Président Idriss Diallo des entraineurs locaux semble quelque peu restrictif. Sur quelle base en est-il arrivé à cette conclusion ?


Le choix polémique de Gasset

C'est clair qu'il est difficile de faire l'unanimité tant les ivoiriens sont exigent avec leur équipe nationale. Mais avouons que le choix de Gasset n'est pas forcément rassurant. Lors de sa conférence de presse, Idriss Diallo à demandé aux journalistes de se renseigner sur le profil du nouveau sélectionneur. Qu'est ce que ces derniers doivent chercher d'autres hormis le fait que Gasset à plus été coach adjoint que titulaire ? Qu'il n'a aucune expérience sur le continent et le foot africain, aucune référence en tant que sélectionneur, un bilan négatif (plus de défaites que de victoire) dans 90% de ses aventures comme entraineur principal, et une durée de vie moyenne de 1 an à la tête de ses équipes. Quelles sont donc ses qualités extraordinaires dont le président de la fédération semble être le seul à connaitre ?


Le secret sur le salaire du sélectionneur

Avec les nombreux scandales financier qui ont émaillé le fonctionnement de la FIF, notamment l'affaire du détournement des primes des champions de 2015 ou récemment des 4 milliards, Idriss Diallo avait là l'occasion de jouer la carte de la transparence. Se présenter comme celui qui n'a rien à cacher dans sa gestion. Il est certes le Président de la fédération, mais l'équipe nationale n'est pas sa propriété. A partir du moment où l'argent du contribuable contribue à financer cette équipe et donc son coach, les ivoiriens sont en droit de connaitre les émoluments de ce dernier. Que veut-il nous cacher ?


Content created and supplied by: Donald_TK (via Opera News )

côte d'ivoire d'idriss diallo fif idriss daillo idriss diallo à

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires