Sign in
Download Opera News App

 

 

Législatives 2022 en France : Elisabeth Moreno échange avec les Français vivant en Côte d’Ivoire

Candidate de la majorité présidentielle pour les élections législatives du 5 juin en France dans la 9è circonscription des Français de l’étranger qui comprend le Maroc, l’Algérie, la Tunisie, la Libye, le Sénégal, la Côte dIvoire, le Cap-vert, le Mali); Elisabeth Moreno, a échangé avec les Français et les Franco-ivoiriens vivant en Côte d’Ivoire. C’était le mardi 31 mai 2022, dans un grand Hôtel, à Abidjan-Plateau.  

D’origine Cap verdienne, Elisabeth Moreno est ex-ministre déléguée auprès du Premier ministre, chargée de l’égalité entre les femmes et les hommes et de la diversité et de l’égalité des chances dans le gouvernement Jean Castex.

« Je suis venue les écouter, comprendre leurs difficultés qu’ils rencontrent pour qu’ensemble nous essayons de trouver des solutions », confie-t-elle

Avant d’indiquer, leurs préoccupations évoquées sont légitimes. « Ce sont des problématiques auxquelles j’ai été moi-même confrontées puisque j’ai été moi-même expatriée au Maroc avec ma famille et avant de rentrer en France pour entrer dans le gouvernement. Je vivais en Afrique du Sud avec ma famille. Ce sont les mêmes préoccupations que j’avais à l’époque qu’on rencontre aujourd'hui en Côte d’Ivoire, à savoir la question  de l’éducation, s’assurer que nos enfants aient accès à une éducation de qualité et accessible à tous les budgets, c’est-à-dire les familles aisées aient la possibilité de scolariser leurs enfants dans de bonnes conditions mais qu’également les familles qui sont en conditions de vulnérabilité puissent  elles aussi scolariser leurs enfants dans les écoles françaises qui sont en général très reconnues pour la qualité de l’éducation qu’elles dispensent. Mais malheureusement trop de familles françaises ou franco-ivoiriennes n’arrivent pas à scolariser leurs enfants ».

Pour Elisabeth Moreno, c’est quelque chose à laquelle, il faudra s’attaquer, de façon rationnelle en allant chercher des financements innovants, des partenariats publics-privés. En allant travailler avec des Fondations, ce qui permettra de réduire le coût de la scolarisation pour les familles les plus vulnérables.  Car selon les estimations, si l’on veut une école gratuite pour la diaspora française, il faut 6 à 8 milliards d’Euro pour les 3 millions de français qui vivent à l’étranger.

De même que le problème de la santé. Sur ce chapitre, la candidate de la majorité présidentielle explique que la crise sanitaire liée à la Covid-19 a montré que la santé est ce qu’on a de plus précieux. « C’est pourquoi la Caisse des français de l’Etranger (CFE) qui avait suscité beaucoup d’espoirs mérite une réflexion plus approfondie pour répondre aux besoins de cette frange de la population, non seulement en l’élargissant au plus grand nombre mais la rendant plus inclusive », a-t-elle dit.

L’autre préoccupation, c’est la question de la diplomatie économique. Il y a un partenariat de longue décennie entre la France et la Côte d’Ivoire. Il y a des entrepreneurs français qui viennent s’installer en Côte d’Ivoire, de même qu’il y a des entrepreneurs ivoiriens qui vont s’installer en France. Il convient donc de faciliter ces relations d’affaires. La crise sanitaire a créé des conditions difficiles pour l’économie, il convient donc de les relancer avec des partenaires dont nous partageons les mêmes valeurs et la même histoire. « Ce sont autant de questions pour lesquelles je prends des engagements forts, parce que je pense qu’elles permettent à la fois améliorer les conditions des français et des françaises vivant en Côte d’Ivoire mais également créer une dynamique entre nos deux pays », a-t-elle dit.

Mme Moremo, reconnait qu’elle n’est pas une femme politique classique, elle s’est construite dans le monde de l’entreprise et dans le monde associatif et elle entend apporter cette expérience de la société civile et du monde économique. « Je prendrais le problème, les uns après les autres, j’irai chercher de experts, des partenaires qui m’aideront à solutionner ces difficultés, je construirai de partenariat public-privé parce que je pense que les solutions ne sont pas d’un côté ou de l’autre, c’est ensemble que nous pouvons trouver des solutions qui soient durables pour les Français et les Françaises », a-t-elle dit.

 Elisabeth Moreno a saisi l’occasion de son passage à Abidjan, pour appeler les français et françaises vivant en Côte d’Ivoire à se rendre aux urnes pour faire changer les choses. En effet, sur les 23 000 Français vivant en Côte d’Ivoire, seulement 12 000 sont inscrits sur la liste électorale et 1600 ont voté lors des dernières élections françaises.  « Vous n’êtes pas des Français de seconde zone, comme certains veulent faire croire. Les Français de l’extérieur contribuent énormément au rayonnement de la France. La France est un pays de mélange de mixité. Le bulletin de vote est un moyen pour construire un monde meilleur, pour que nous ayons la possibilité d’exprimer nos attentes, de faire prévaloir nos idées, la démocratie  Vous avez entre vos mains le pouvoir de changer l’avenir de vos enfants », a-t-elle soutenu.  A après le Sénégal et la Côte d’Ivoire, Elisabeth Moreno est attendue au Maroc.  

Eugène YAO 

                

Content created and supplied by: eugeneyao (via Opera News )

d’ivoire elisabeth français législatives

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires