Sign in
Download Opera News App

 

 

Elections-FIF : absence de Drogba au débat télévisé, comment le D.G de la RTI a vécu les faits !

Le candidat aux élections à la présidence de la Fédération Ivoirienne de Football (FIF), Didier Drogba, a brillé par son absence au débat télévisé en direct sur la première chaine de la Radiodiffusion Télévision Ivoirienne (RTI) auquel ont pris part les deux autres candidats (Yacine Idriss Diallo et Sory Diabaté). Si, dans le camp de l'ancien footballeur international ivoirien, on affirme, haut et fort, que l'accord n'avait pas été donné pour participer à ce débat, c'est tout le contraire de la RTI qui s'inscrit en faux.

 

Entre la RTI et Didier Drogba, c'est << la guerre>> des explications après le gros coup de marteau infligé dans le dos des responsables du média national, le mercredi 19 avril 2022, par celui qui a décidé d'aller à la conquête de la présidence de la Fédération Ivoirienne de Football. En effet, alors qu'il avait été annoncé en grande pompe par la télévision d'Etat, l'ancien capitaine et buteur-maison des Eléphants ne s'est pas présenté au débat télévisé. Et pourtant, ses deux farouches adversaires du scrutin du samedi 23 avril 2022 à Yamoussoukro, Yacine Idriss Diallo et Sory Diabaté, étaient bel bien présents. Et le débat a bel et bien eu lieu. Sans Didier Drogba.

En tout cas, pour donner un cachet particulier à cet évènement inédit, le Directeur Général de la << Maison Bleu>> de Cocody, Fousseni Dembélé, Journaliste professionnel de son état, a pris à bras le corps l'organisation pratique. Présent dans les coulisses du studio B, à quelques minutes du coup d'envoi du direct, il donnait des consignes sur les petits détails. Nous l'avons vu insisté, par exemple, pour que le tirage au sort, pour la prise de la parole, entre les <<trois>> candidats soit effectué en bonne et due forme. Et l'urne était d'ailleurs bien installée dans la salle. Au finish, le tirage a donné l'ordre suivant : Yacine Idriss Diallo, Sory Diabaté et Didier Drogba.

 Pour lui, il fallait faire ce tirage, parce que, visiblement, il espérait que l'ancien champion d'Europe avec Chelsea allait arriver d'un moment à l'autre, pour le débat. Il s'impatientait même par moments. Assis dans son petit coin de la salle. En face des trois pupitres des candidats. C'est, un bon temps après le coup d'envoi du débat, que le DG de la RTI a quitté la salle. Le visage grave. Très déçu du faux bond du candidat Drogba. <<Al Seni>> (c'était son nom de plume au journal <<Le Patriote>>) qui accordait une importance capitale à la présence des trois candidats n'a vraiment pas aimé ce qui s'est passé.

 Mais, que s'est-il réellement passé pour que le candidat qui prône << la renaissance et l'émergence du football ivoirien >> fasse faux bond aux téléspectateurs de deux des trois chaînes télés nationales (RTI 1 et LA 3) et aux auditeurs de Radio Côte d'Ivoire ? Car, ces trois médias d’État ont retransmis en direct cet important rendez-vous des échanges. Dans le camp de la RTI, C'est la déception vis-à-vis du comportement de D.D. Puisque, selon un communiqué de la Direction Générale, <<les représentants des trois candidats ont effectivement pris part à la réunion préparatoire au débat organisé à la RTI le vendredi 15 avril>>. Mieux, aux dires de Mme Katy Touré Kodo (Rédactrice en Chef à la Direction des Sports de la RTI), <<jamais le camp Drogba n'a dit que ce dernier ne viendrait pas. Ses représentants ont tous donné leur accord de principe >>.

Toujours selon elle, c'est à la veille de l'émission (mardi 18 avril) que le Chargé de Communication de la Team Drogba, notre confrère Adam Khalil, lui a envoyé un sms, à 20h39 pour lui dire que ce n'est pas sûr que le candidat Drogba vienne à l'émission. Mais, toutefois, ajoute-t-elle, Khalil allait lui confirmer ça, tard dans la nuit. <<Ce qui n'a pas été fait. Malgré mes mails et appels qui sont restés, sans réponse, le lendemain mercredi >>. Pour la co-présentatrice du débat télévisé, ce n'est que le mercredi soir, à 5 mn de l'émission que Khalil l'a appelée pour confirmer que Drogba ne vient pas à cause de son calendrier chargé.

Cette version est battue en brèche par le très proche collaborateur de l'ancien attaquant de l'Olympique de Marseille, Eric Monnet, que nous avons joint au téléphone ce jeudi. << Nos représentants à la réunion ont dit aux responsables de la RTI qu'ils ont pris bonne note. Et qu'ils leur reviendraient. Nous n'avons jamais confirmé notre présence à la RTI. Et quand cette chaîne a fait le tising, nous les avons interpelés pour dénoncer cette attitude. Nous ne pouvions pas être à la RTI, parce que nous avions déjà pris rendez-vous avec Life TV et Africa 24. Désolé pour ce qui s'est passé. Mais, ce n'est pas de notre faute >> a-t-il conclu.

Dans tous les cas, quelles que soient les explications de chaque camp, cette affaire n'est pas du genre à arranger l'image de Didier Drogba pendant cette campagne pour les prochaines élections de la FIF. Il aurait dû, personnellement (pensons-nous) prendre la décision de participer à ce débat. Parce qu'après tout, c'est la chaîne publique de la Côte d'Ivoire, son pays. Cette chaîne de télé qui a aussi participé à son éclosion.  C'est une grosse humiliation de la RTI. Et ce n'est pas bien. En tout cas, vue de l'extérieur, cette affaire salit l'image de notre pays à travers l'une de ses institutions qu'est la RTI.  Après avoir raté le rendez-vous de la signature de la charte de non violences le samedi 16 avril dernier à l'hôtel Palm Club, Drogba a encore manqué à l'appel d'un autre rendez-vous très important qui lui aurait permis de contredire ses adversaires en direct sur trois chaînes d’État. Vraiment dommage !   

Jean-Claude_DJAKUS     

.

 

 

 

Content created and supplied by: JeanClaudeDjakus (via Opera News )

didier drogba didier drogba.. rti sory diabaté yacine idriss diallo

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires