Sign in
Download Opera News App

 

 

Après avoir défié le président Alassane Ouattara, la condamnation est-elle évitable pour Soro?

Lorsque le président Alassane Ouattara a annoncé qu’il allait se présenter pour un troisième mandat, tous les partis de l’opposition se sont associés pour faire obstacle à ce qu’ils qualifiaient de viol de la constitution.

L’ancien président de l’assemblée nationale Guillaume Soro était lui aussi de la partie. Étant donné qu’il n’est pas en Côte d’Ivoire et vivait en France à cette période, il incitait les ivoiriens à la révolte via son compte Twitter. De plus, il a défié le président Alassane Ouattara en annonçant plusieurs fois qu’il n’y aurait pas d’élections en Côte d’Ivoire. Aussi, il avait déclaré:"le masque que j’ai moi même habillé ne peu pas me faire peur." Bref, plusieurs attaques lancé contre le président Alassane Ouattara.

Le 30 avril, le procureur Adou Richard a l’occasion d’une conférence annonçait le procès du président du GPS pour le 19 mai. il faut dire qu’il est très peu probable que Soro Guillaume sorte de ce procès sans de lourde peine au vu de toutes ces attaques lancés vers le président Alassane Ouattara. Contrairement à Soro, Laurent Gbagbo lui calmait le jeu et peu bien se voir amnistié à son retour en Côte d’Ivoire. Si le président Alassane Ouattara accorde cela, ça pourrait être un grand pas vers la réconciliation nationale.

Par Olivier marc

Content created and supplied by: Olivier_marc (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires