Sign in
Download Opera News App

 

 

JO Tokyo 2021 / Malgré l’élimination des Eléphants, hommage doit être à Soualiho Haïdara

Chapeau à monsieur l’entraîneur de l’équipe de Côte d’Ivoire olympique de football, Soualiho Haïdara ! Vous méritez notre respect et notre reconnaissance même si vous n’avez pas pu franchir l’obstacle espagnol lors des quarts de finale du tournoi masculin de football des JO Tokyo 2021.

 Nous savons que la grande majorité de vos compatriotes, qui connaît le football, vous a pardonné la lourde chute de vos poulains (2-5) face à la Roja. Car, vous avez montré lors de ces Jeux, à Tokyo, que vous êtes un coach de qualité. Et pour cause, vous êtes sorti vivant du groupe de la mort. Vous avez réussi d’entrée de jeu à battre l’Arabie Saoudite (2-1) qui pourtant s’était préparée pendant 1 an et demi. Votre stratégie et vos différentes tactiques ont fonctionné devant celles de votre collège saoudien Saad Al Shehn. 

Vous avez fait jeu égal avec le tenant du titre, le Brésil (0-0), qui a préparé le tournoi en sept étapes. Il a affronté la Serbie, le Cap Vert et l’Egypte. Alors que l’équipe de Côte d’Ivoire Espoirs n’a eu que 10 jours pour préparer le tournoi de football, son technicien a contrarié les plans d’André Jardine. 

Pendant que sa formation a souffert d’une impréparation chronique, le patron du banc de touche des Orange-Blanc-Vert a tenu tête(1-1) à Stefan Kunt et ses garçons qui ont disputé un match face au Honduras et participé au championnat d’Europe U21 avant de se rendre aux JO Tokyo 2021. 

Malgré que la Côte d’Ivoire n’a eu droit qu’à un seul match de préparation, et ce, face à une équipe de Division 3, elle a tenu en échec le Brésil et l’Allemagne, deux nations majeures du football mondial, lors de la phase de poules. 

Nous disons chapeau et bravo à Soualiho Haïdara qui a surmonté toutes les difficultés et les frustrations pour accéder aux quarts de finale des JO Tokyo 2021. Il a géré les matches en fonction des capacités de son groupe et des qualités de ses adversaires. 

A toutes les personnes, qui ont oublié que l’entraîneur des Eléphants U23 n’a eu que 10 jours pour préparer sa formation, nous leur disons que ce technicien mérite respect et considération même si ces garçons ont été battus par l’Espagne. 

A ces amnésiques, nous rappelons que l’échec des Orange-Blanc-Vert en quart de finale, face à la Roja, est la conséquence de la fatigue due à l’absence de préparation avant de se rendre à Tokyo. 

Mais nous nous inclinons devant le travail réalisé par Soualiho Haïdara en sélection de Côte d’Ivoire olympique, même s’il n’a pas pu atteindre les demi-finales il reste un grand champion.

Cylvingt Qouithy

Content created and supplied by: Menadel (via Opera News )

football jo tokyo

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires