Sign in
Download Opera News App

 

 

Le rêve selon les Psychanalystes : Faut-il croire ?

Si les rêves fascinent l'humanité depuis ses débuts et les premiers récits de rêves, retrouvés en Mésopotamie, datent d'il y a plus de 5000 ans, mais c'est à partir du 20ème siècle que les sciences se penchent réellement sur leur signification.

Pour le compte du monde scientifique, se sont généralement les philosophes spécialement des psychanalystes qui s'y intéressent le plus. Sigmund Freud par exemple considère le rêve comme "la voie royale vers l'inconscient". Il suggère ainsi que le rêve est le "gardien du sommeil " qui travestit un désir inavouable pour le transformer en images et en symboles, le rendant ainsi acceptable aux yeux de la conscience. Il continue en affirmant que " Tout rêve est un désir réalisé et il n’est pas d’autres rêves que des rêves de désir " autrement dit nos rêves sont essentiellement composé de ce qu'on désir. 

Faut-il croire aux rêves prémonitoires ?


D'abord nous pensons qu'un rêve peut-être dit prémonitoire qu’après coup c'est-à-dire après réalisation ou accomplissement. Ainsi, à cette question, nous pouvons ajouter une autre question qui pourrait emmener chacun de nous à se faire une réponse sur la question de rêves promontoires.

La question est de savoir si un rêve est une vision ou s’il se réalise parce qu’on fait tout pour lui donner vie.

Certains rêves ont cette capacité de nous marquer lorsqu’il nous fait « ressentir quelque chose au plus profond de nous-même ». Dans la vie quotidienne, c’est le mental ( la conscience) qui nous guide. Mais durant cette période d’apaisement et de tranquillité qu’est le sommeil, l’inconscient prend les commandes et nous guide, nous dirige dans l'imaginaire et dans symbolisme des envies ou idées cachées. Ces images nous pousseraient à agir au réveil et nous murmureraient les bonnes idées. Cependant, ces messages peuvent aussi illustrer nos obsessions, ce que l’on souhaite voir. Il ne faut donc pas toujours être dans l’attente qu’un rêve se réalise. Alors faut-il y croire ? La psychologue Lise Bartoli préfère conseiller à ses patients de ne s’attarder que sur les pensées positives. Prendre en compte un rêve négatif, oui, mais éviter d’ y penser trop longtemps au risque de le voir se réaliser. « La pensée est créatrice. Il faut se rappeler à quel point on est créateur de notre existence. » 

Content created and supplied by: [email protected] (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires