Sign in
Download Opera News App

News Sports

 

Soccer

 

Premier League

Les joueurs ivoiriens finalistes de la coupe d’Europe

 

Bien qu’étant l’un des pays africains les mieux représentés au nombre de joueurs disputant des coupes d’Europe, la Côte d’Ivoire compte peu de joueurs ayant fait partie d’équipes finalistes. 


Si la majeure partie des footballeurs ivoiriens ont souvent joué de malchance sur la scène européenne, certains ont tout de même eu l’opportunité de tutoyer les sommets. Cet article s’évertue à les répertorier. Notons que les joueurs d’origine ivoirienne ayant défendu les couleurs d’autres nations (Basile Boli, Djibril Cissé, Johan Djourou…) ne seront pas évoqués.


Youssouf Fofana (1991-1992)


Club: AS Monaco (France)

Adversaire: Werder Brême (Allemagne)

Compétition: Coupe des vainqueurs de coupe (C2)

Titulaire indiscutable de l’attaque monégasque, il est le premier joueur ivoirien à avoir disputé une finale de coupe d’Europe. Aux côtés de George Weah et Rui Barros, il ne parviendra malheureusement pas à faire sauter le verrou défensif du Werder Brême. Les hommes d’Arsène Wenger s’inclinent finalement (0-2). Peu en réussite, Fofana sera remplacé par Benjamin Clément à l’heure de jeu.


Cyril Domoraud (1998-1999)


Club: Olympique de Marseille (France)

Adversaire: Parme AC (Italie)

Compétition: Coupe de l’UEFA (C3)

Titularisé en défense centrale aux côtés de Pierre Issa et Laurent Blanc, il voit la rencontre se plier suite à une bourde de ce dernier qui offre un but tout fait à Hernan Crespo. Fragilisés par cette ouverture du score, les marseillais, diminués, seront surclassés par des parmesans euphoriques (0-3). En dépit d’un bon match, Domoraud n’a rien pu faire pour aider son équipe qui a souffert le martyr face aux offensives du duo Hernan Crespo – Enrico Chiesa soutenu par un Juan Sebastian Veron au sommet de son art.


Bonaventure Kalou (2001-2002)

Club: Feyenoord Rotterdam (Pays-Bas)

Adversaire: Borussia Dortmund (Allemagne)


Compétition: Coupe de l’UEFA (C3)

Reconverti joueur de couloir durant son passage aux Pays-Bas (il évoluait en pointe ou dans l’axe auparavant), c’est à ce poste que l’aîné des frères Kalou dispute sa seule et unique finale européenne. Sans être décisif, il participe pleinement au succès du Feyenoord mené par Jon Dahl Tomasson et Pierre Van Hooijdonk. Il sera remplacé à la 76e minute par Johan Elmander. Le club néerlandais s’impose 3-2 faisant de Bonaventure Kalou le premier ivoirien à remporter une coupe d’Europe. Le club entraîné par Bert van Marwijk comptait, en plus des joueurs pré-cités, un certain Robin Van Persie alors en début de carrière.


Didier Drogba et Abdoulaye Meité (2003-2004)

Club: Olympique de Marseille (France)

Adversaire: Valence CF (Espagne)

Compétition: Coupe de l’UEFA (C3)

Fragilisé par une blessure, Drogba est tout de même titularisé pour cette finale où Marseille n’est pas favori. Meité est lui aussi aligné d’entrée en défense centrale aux côtés de Demetrius Ferreira. Le sort de la rencontre va basculer suite à l’expulsion de Fabien Barthez qui concède un penalty dans la foulée. Camel Meriem, le principal pourvoyeur de ballons de Drogba doit céder sa place au gardien remplaçant Benjamin Gavanon. Sevré de ballons, Drogba a eu beau se démener, il n’a jamais fait la décision, contrairement à son alter ego valencian Mista qui double la mise et permet à son équipe de s’imposer (0-2). Méité est quant à lui crédité d’un match honorable, mais il a souvent été mis en difficulté par le duo Angulo – Mista.


Kolo Touré et Emmanuel Eboué (2005-2006)

Club: Arsenal FC (Angleterre)

Adversaire: FC Barcelone (Espagne)

Compétition: Champions League (C1)

Titulaires au sein de l’arrière-garde des Gunners, les deux joueurs ont vécu une finale contrastée. Fragilisée par l’expulsion de son gardien Jens Lehmann dès la 18e minute (ce qui a entraîné la sortie de Robert Pires), la formation londonienne a toutefois fait la course en tête grâce à un but de Sol Campbell. Mais par la suite, la défense d’Arsenal a souffert face aux assauts de Samuel Eto’o et aux arabesques de Ronaldinho. Les Gunners concéderont finalement deux buts en cinq minutes et s’inclineront (1-2). Kolo Touré et Eboué ont fait un bon match, contenant autant que faire se peut les offensives barcelonaises, mais se sont fait avoir à l’usure, à l’image de leur équipe.


Didier Drogba et Salomon Kalou (2007-2008)

Club: Chelsea (Angleterre)

Adversaire: Manchester United (Angleterre)

Compétition: Champions League (C1)

Dans une finale qui ne restera pas dans les annales du beau jeu, Drogba est mis en échec par la paire Rio Ferdinand – Nemanja Vidic. S’il a pesé sur la défense comme à ses habitudes, il ne s’est cependant pas montré décisif. Pis, il est expulsé pour avoir adressé une gifle à Vidic lors d’une altercation en prolongations. Sans son buteur ivoirien, les Blues ne parviennent pas à prendre le dessus au terme des prolongations (1-1) et s’inclinent aux tirs aux buts (5-6). Entré en jeu à la place de Malouda au début de la prolongation, le cadet des frères Kalou a eu toutes les peines du monde à apporter le danger dans cette rencontre cadenassée. Il a au moins eu le mérite de réussir son penalty durant la séance des tirs aux buts.


Yaya Touré (2008-2009)

Club: FC Barcelone (Espagne)

Adversaire: Manchester United (Angleterre)


Compétition: Champions League (C1)

Contraint d’évoluer en défense centrale durant une bonne partie de la campagne, du fait des absences des titulaires habituels, Yaya Touré débute la finale à ce poste malgré les présences à ses côtés de Carles Puyol et Gerard Piqué. Dans cette position reculée, il accomplit tout de même parfaitement sa tâche et contribue à museler l’attaque de feu mancunienne (Cristiano Ronaldo et Wayne Rooney soutenus ensuite par Carlos Tevez et Dimitar Berbatov). Les Blaugranas s’imposent (2-0) grâce à des buts de Samuel Eto’o et Lionel Messi. Yaya Touré devient ainsi le premier joueur ivoirien à remporter la Ligue des Champions.


Didier Drogba et Salomon Kalou (2011-2012)

Club: Chelsea (Angleterre)

Adversaire: Bayern Munich (Allemagne)

Compétition: Champions League (C1)

Quatre ans après la désillusion de Moscou, Chelsea se qualifie de nouveau pour la finale de la Champions League. Auteurs d’une saison en dents de scie et diminués, les Blues ne sont pas favoris. Pourtant, ils font mieux que résister à l’ogre bavarois. Souvent malchanceux en finale (deux finales de CAN et deux finales de coupes d’Europe perdues auparavant), Drogba est cette fois-ci au rendez-vous. Il marque le but égalisateur sur le seul corner en faveur de Chelsea et permet à son équipe de rester dans le match (1-1). Sur tous les fronts, son abattage défensif a également fait la différence, notamment lors des nombreux corners concédés par Chelsea (une vingtaine au total). C’est également lui qui inscrit le penalty décisif qui offre la victoire aux Blues dans la séance des tirs aux buts (4-3). Il est logiquement élu homme du match. A ses côtés, Salomon Kalou, titularisé lui aussi, a réalisé un bon match apportant le danger dès qu’il l’a pu. Si ses tentatives n’ont pas été récompensées, il a tout de même fait un bon match.


Eric Bailly (2016-2017)

Club: Manchester United (Angleterre)

Adversaire: Ajax Amsterdam (Pays-Bas)

Compétition: Europa League (C3)

S’il n’a malheureusement pas pu disputer la finale en raison d’une blessure, Bailly a toutefois rayonné durant toute la campagne du club mancunien en C3. Pilier indéboulonnable de la défense, il a enchaîné les prestations de haut vol jusqu’en demi-finales. Même s’il n’a pu être sur le pré pour l’ultime rencontre, son apport dans la conquête de ce titre est indéniable. Il n’est que le cinquième ivoirien à avoir remporté une coupe d’Europe.


Serge Aurier (2018-2019)

Club: Tottenham Hotspur (Angleterre)

Adversaire: Liverpool FC (Angleterre)

Compétition: Champions League (C1)


Contrairement à tous ses compatriotes finalistes de coupes d’Europe, Aurier n’a pas été un des éléments-clés du beau parcours de son club. En concurrence avec Kieran Trippier et Kyle Walker-Peters pour le poste de latéral droit, il se fait progressivement supplanter par les deux anglais, au point de n’être que remplaçant dans l’esprit de son entraîneur Mauricio Pochettino. S’il compte tout de même quelques apparitions durant la campagne, une blessure lui fait manquer les dernières rencontres. Trop juste physiquement, il n’est pas titularisé pour la finale. Présent sur le banc, il n’est pas entré en jeu et n’a donc rien pu faire pour empêcher la défaite de son équipe.

Content created and supplied by: Chapchapinfos (via Opera News )

Europe

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires