Sign in
Download Opera News App

 

 

Chronique d'un MAM : qu'ont-ils fait pour l'Africa Sport d'Abidjan?

Depuis deux ou trois ans, cette question est récurrente sur les lèvres des frères qui sont contre les ambitions de monsieur ERIC BABOU à vouloir briguer le poste de président de l'Africa.


Comme le diraient nos enfants, <<cette question me niche>>.

Ne voulant pas blesser mes frères MAM ( Membres Associés Mobilisés) même s'ils ne sont pas de mon avis, je ne veux pas écrire ici ce qui me vient en tête dès que je croise ladite question dans un commentaire.


Ma question aux frères est de savoir si à

Kallet Bially, Sery Wawa, Gnaoré Bernard, Moh Emmanuel, KOUASSI N'Dri, Guède Gba, Lago Patrice (excusez-moi, pour ne citer que ces quelques noms pris au hasard), si disais-je, on peut se mettre en face de l'un d'eux et dire <<tu as fait quoi pour l'Africa ?>>

BABOU n'a-t-il pas lui aussi été coéquipier de certains parmi eux ?

Risquer d'être blessé pour relever le nom d'une équipe sur bon nombre de stades d'Afrique où parfois on rencontre des agissements extra-sportifs dû au fanatisme ne peut-il pas être considéré comme un sacrifice ?

Parce qu'il ambitionne diriger l'Africa on a le plaisir de dire chaque fois <<il a fait quoi pour?>>


Oliver Khan, l'ancien gardien de but du Bayern (pour ne citer que lui) a-t-il eu besoin de distribuer sa fortune gagnée à tant que joueur aux athlètes et sympathisants ou construire des immeubles pour le club avant de reconnaitre en lui quelqu'un qui peut apporter au prestigieux club allemand dont il est dirigeant aujourd'hui ?


Avions-nous poser cette question à

Guy Ayena, à Sidibé Moussa, à Doré Lacina, à Simplice Zinsou, à Vagba, Antoine Bahi et j'en passe avant qu'ils ne soient dirigeants de l'Africa ?

Pourtant, ces messieurs (pas eux tous évidemment) ont été des fiertés pour notre club.


S'arrêter là pour faire la promotion du trop plein de ses comptes bancaires pour être reconnu comme quelqu'un de valeur, j'appelle cela, <<construire sur du sable>>


Actuellement, à l'Africa, on a besoin de bâtir sur du roc, construction qui peut résister au départ d'un dirigeant milliardaire ou pas.


Nous avons une seule chose à faire actuellement chers frères et soeurs MAM et laquelle ?

Demander à chacun des potentiels candidats d'organiser des conférences de presse, pour présenter leurs plans d'action, leurs projets en faire la promotion pour qu'un choix objectif soit fait le jour-J.


Arrêtons donc de dénigrer, d'insulter, de traîner dans la boue des frères car tout compte fait, même si nous ne parlons pas le même langage, il y a quand-même quelque chose qui fait battre nos coeurs à l'unisson, L'AFRICA SPORTS D'ABIDJAN.

Quelqu'un ne peut pas prétendre diriger l'Africa si son coeur ne bat pas POUR lui.


Agissons en frères pour que demain celui qui sera élu, dirige en toute quiétude et réalise le projet qu'il aura initié pour le club.

Pour qu'à la fin de son mandat nous soyons à l'aise pour le juger.


SPORTIVEMENT A Vous.

Menadel

N'oubliez pas de vous abonner pour plus d'informations.

Content created and supplied by: Menadel (via Opera News )

bayern munich eric babou

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires