Sign in
Download Opera News App

 

 

Allyson Felix: l'athlète féminine la plus médaillée des J.O

En bronze sur le 400 m et en or sur le 4x400 m des JO de Tokyo, la sprinteuse américaine Allyson Felix compte désormais 11 breloques olympiques, soit une seule de moins que le fondeur finlandais Paavo Nurmi (12 entre 1920 et 1928).

Pour ses premiers Jeux Olympiques, en 2004, Allyson Felix (à droite) se hisse jusqu'en finale du 200 m. Dans le stade olympique d'Athènes, elle franchit la ligne après la Jamaïquaine Veronica Campbell (22''05). Avec un chrono de 20''18, l'Américaine d'alors 18 ans bat le record du monde juniors.

Deuxièmes JO et deuxième finale du 200 m pour la flèche californienne. Comme à Athènes quatre ans auparavant, Allyson Felix (à gauche) et ses 21''93 (sa meilleure performance de la saison) butent sur les jambes de feu de Veronica Campbell-Brown, qui s'adjuge un troisième titre olympique (21''74).

Deux jours après sa médaille d'argent sur 200 m dans le stade national de Pékin, l'Américaine (à gauche sur la photo) peut enfin lever les bras et afficher un grand sourire. Avec le relais 4x400m, elle enfile autour du cou sa première médaille d'or aux Jeux.

Allyson Felix atteint le sommet de sa carrière aux Jeux de Londres en 2012. C'est dans la capitale anglaise qu'elle remporte son seul titre individuel, sur 200 m. Deuxième meilleur temps des demies, elle s'élance depuis le couloir 7 et va mater la concurrence en 21''88, seule sprinteuse de la finale en dessous des 22 secondes.

Dans le relais 4x100 m, les patronnes se nomment Allyson Felix (tout à droite) et Carmelita Jeter (3e sur 200 m). Si les Jamaïquaines disposaient d'armes redoutables, ce sont bien les Américaines qui empochent l'or et frappent un grand coup. Avec un relais bouclé en 40''82, elles font tomber le record du monde de cinq dixièmes.


Tenantes du titre du 4x400 m, les Américaines dominent de la tête et des épaules le finale olympique. Lancée par DeeDee Trotter, Allyson Felix réalise un relais canon et met les États-Unis sur orbite à mi-course. Un troisième titre à Londres et la meilleure performance mondiale de l'année pour la team USA (3'16''87).


Allyson Felix débarque à Rio pour les JO 2016 avec un statut d'icône. Elle va encore accentuer son aura en passant sur 400 m. Lors de la finale, son mano a mano avec Shaunae Miller entre dans la légende quand la Bahaméenne plonge pour ravir la victoire à l'Américaine. Felix récolte l'argent, sa septième médaille olympique.

Le relais 4x100 m féminin des États-Unis conserve son titre olympique à Rio, mais en se faisant une énorme frayeur. En séries, les Américaines ne parviennent pas à se qualifier, mais leur réclamation suite à une poussette d'une Brésilienne sur Felix est acceptée. Le relais US est repêché et s'adjuge un nouveau titre.


Nouveau doublé pour le relais américain avec le 4x400 m. Dans la nuit de Rio, Allyson Felix et ses partenaires l'emportent de nouveau devant la Jamaïque. La légende américaine obtient là sa neuvième médaille et égale le record absolu de Merlene Ottey.


Allyson Felix efface des tablettes Merlene Ottey et devient l'athlète féminine la plus médaillée de l'histoire des JO en accrochant la dixième médaille olympique de sa carrière, la toute première en bronze, sur le 400 m à Tokyo, derrière Shaunae Miller-Uibo et Marileidy Paulino. Une prouesse qui l'inscrit plus que jamais dans l'Histoire de l'athlétisme, et même du sport en général.


Allyson Felix est désormais la deuxième athlète la plus médaillée de l'histoire derrière le fondeur finlandais Paavo Nurmi (12 médailles entre 1920 et 1928). Titrée au sein d'un 4x400 m superstar - au côté de Sydney McLaughlin, de Dalilah Muhammad, première et deuxième du 400 m haies et d'Athing Mu, sacrée sur 800 m, elle détient désormais 11 breloques olympiques.

Content created and supplied by: Flaashnews (via Opera News )

allyson felix fondeur finlandais jeux olympiques veronica campbell

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires