Sign in
Download Opera News App

 

 

Les Eléphants basketteurs en passe de devenir les chouchous du sport ivoirien

Dans le monde du sport collectif ivoirien, s’il y’a des athlètes qui sont entrain de raviver la flamme patriotique des ivoiriens, c’est sans contexte les Eléphants basketteurs.

 

Pendant de nombreuses années, les Eléphants footballeurs ont tenu le haut du pavé. Un enthousiasme autour du football ivoirien qui a atteint son paroxysme avec la génération dorée des Drogba, Aruna Dindane, Yaya Touré, Zokora Didier, etc. Même s’ils ont très peu gagné, ou du moins pas gagné comme on l’espérait, l’équipe de football ivoirienne drainait les foules et les partenaires. Mais hélas, la mauvaise gestion des dirigeants qui se sont succédés à la tête de la FIF, ajouté aux résultats mitigés enregistrés ces dernières années, ont fini par créer le désamour entre les supporters et leur équipe nationale.

La nature ayant horreur du vide, les ivoiriens sont peu à peu en train de converger vers une équipe, dont les fruits du travail de fourmis abattu sont en train d’être perceptibles. Il s’agit des Eléphants basketteurs. Ils sont de plus en plus nombreux, ces ivoiriens qui aujourd’hui peuvent mettre un visage sur des noms tels que Costello, Assemian Moulare, Solo Diabaté, Zouzoua, etc. Depuis l’excellent parcours réalisé lors de la CAN passée (finaliste), les ivoiriens se sont pris d’amour pour cette équipe. La combativité, la rage de vaincre et la solidarité dont fait preuve ce groupe ont fini par réveiller le fanatisme des ivoiriens.

A contrario de leur homologue footballeur qui ne gagnent presque plus rien malgré les moyens colossaux qu’on leur consacre, voici un groupe qui réalise des merveilles avec très peu. Et ils l’ont à nouveau démontré lors des éliminatoires du mondial organisés ce week-end au Parc des Sports de Treichville. Un sans-faute réalisé lors des 3 rencontres disputées face à l’Angola, la Centrafrique et la Guinée. Une fierté et un baume au cœur des ivoiriens qui vont de désillusion en désillusion avec les footeux. Une situation qui doit également interpeller l’Etat quant à la subvention accordée aux différentes équipes nationales.

Content created and supplied by: Donald_TK (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires