Sign in
Download Opera News App

 

 

Top 7 des meilleurs combattants africains de l’UFC

Comparé au foot, au basket, au volleyball ou encore l’athlétisme, l’UFC (Ultimate Fighting Championship) n’est pas un sport populaire en Afrique. Pourtant, beaucoup d’Africains se démarquent lors des champions dédiés. Dans cet article nous vous invitons à découvrir le top 10 des meilleurs combattants africains de l’UFC. Le classement, inspiré du média Africanvibes, a été fait sur la base de critères tels que les titres reçus et la durée de détention de ces derniers.

1. Francis Ngannou (Cameroon)

Surnommé The Predator, le camerounais Francis Ngannou est l’un des puncheurs les plus puissants de l’histoire de l’UFC. C’est un artiste martial camerounais qui s’est secrètement rendu en France à l’âge de 26 ans pour poursuivre son rêve de boxe. Francis Ngannou a battu Rachid Benzina lors de son premier combat le 30 novembre 2013, par soumission. Il a également remporté six victoires consécutives contre de grands noms comme Bojan Mihajlovic, Curtis Blaydes et Andrei Arlovski. Francis Ngannou est le seul homme sur la liste des meilleurs combattants de l’UFC nés en Afrique à avoir atteint la finale de l’UFC dans la catégorie des poids lourds.

2. Israel Adesanya (Nigéria)

Israel Adesanya est l’un des meilleurs kickboxeurs de tous les temps qui participe à la division UFC des poids moyens. Il est 2e sur la liste des meilleurs combattants de l’UFC nés en Afrique. Adesanya a le score UFC de 4-0 et il n’a jamais perdu un combat de MMA dans sa carrière. Réputé pour ses remarquables coups de pied et ses techniques de rotation, Israel Adesanya a gagné contre des adversaires mythiques comme Derek Brunson, Rob Wilkinson et Brad Tavares. Israel Adesanya a réalisé de nombreuses prouesses au cours de sa carrière, tels que UFC Middleweight Championship (une fois, en cours), champion intérimaire des poids moyens de l’UFC (une fois), champion des poids moyens de l’AFC (une fois) et champion du tournoi Cruiserweights II entre autres.

3. Kamaru Usman (Nigéria)

Kamaru alias « Nigérian Nightmare » est un homme avec de superbes qualités de lutte et de corps à corps. Il est né à Benin City, au Nigéria mais vit avec sa famille aux États-Unis. Il a été le champion couronné du tournoi TUF 21 poids welter le 12 juillet 2015, avec un score MMA de 14-1. À l’UFC, Usman a marqué neuf victoires et aucune défaite. Il a battu de grands noms comme Leon Edwards, Demian Maia et même l’ancien champion UFC des poids légers Rafael dos Anjos. Kamaru Usman. De nombreuses consécrations telles que le Championnat de lutte NCAA Division II (174 lbs, 2010), le NCAA Division II Lutte All-American (174 lbs) (2008, 2009, 2010), l’UFC Welterweight Championship (une fois, en cours) et vainqueur du tournoi Ultimate Fighter 21.

4. Abdul Raza Alhassan (Ghana)

Abdul Raza Alhassan est l’un des meilleurs artistes martiaux mixtes du Ghana en compétition dans la division poids welter de l’UFC. Abdul a un score UFC de 4 victoires pour 1 défaite et a remporté à deux reprises le titre de performance de la nuit (deux fois). Abdul Raza Alhassan a vaincu de grands noms comme Niko Price, Charlie Ward et Sabah Homasi. Il a également combattu au Bellator et au Legacy Fighting Championship. Il fait partie des combattants les plus forts de la division des poids moyens et l’un des meilleurs combattants africains de l’UFC.

5. Abu Azaitar (Maroc)

Abu Azaitar est un combattant africain de l’UFC originaire de Rabat, au Maroc. Il concourt dans la division poids moyen. Abu Azaitar a reçu le surnom de Gladiator en raison d’un match UFC où il a remporté une victoire unanime sur Vitor Miran. C’est un bon combattant avec un score MMA de 14-1. Azaitar a participé à de nombreuses promotions – KSW, SFC, RFC, WSOF et bien d’autres. C’est seulement en mars dernier, qu’il a eu sa première défaite à l’UFC. Frère de Ottman Azaitar, ce n’est pas pour rien que le média Hespress a écrit en mai dernier un article qui leur est dédié et intitulé « certains ont le bras long, les frères Azaitar ont le bras musclé et savent s’en servir. ».

6. Dalcha Lungiambula (République du Congo)

Dalcha Lungiambula, 32 ans, est un kickboxer congolais qui concourt dans les divisions poids moyen et poids léger de l’Ultimate Fighting Championship. Après une domination régionale en Afrique du Sud, Lungiambula a fait ses débuts à l’UFC le 29 juin 2019 à UFC on ESPN : Ngannou vs dos Santos contre Dequan Townsend. Il a remporté sa première victoire à l’UFC par TKO à coups de poings et de coudes au 3e round. Et des treize combats de sa carrière au sein de l’UFC, il a connu que deux défaites. Son prochain match sera le 14 août et l’opposera à Marc André Barriault.

7. Sodiq Yusuf (Nigéria)

 

L’américain d’origine nigériane Sodiq Yusuf a obtenu son billet pour l’UFC en participant à la deuxième saison de l’émission en ligne « Dana White’s Tuesday Night Contender Series ». Jeune combattant prometteur, Sodiq Yusuf n’a cessé de gravir les échelons de l’UFC chez les poids plumes. Yusuf a accumulé six victoires consécutives, dont quatre dans l’Octogone. Il s’est fait remarquer lors de ses débuts promotionnels à l’UFC en mettant fin à l’Australien Suman Mokhtarian au premier round par KO technique. Son succès s’est poursuivi avec des victoires contre Sheymon Moraes, Gabriel Benitez et Andre Fili.

Content created and supplied by: Actusnews (via Opera News )

championship francis ngannou

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires