Sign in
Download Opera News App

 

 

Dire "Nous avons débuté la réunion" est un emploi incorrect

La langue française ne cessera jamais de nous torturer les méninges avec ses exceptions, ses aspérités, les diverses graphies de ses mots et sa syntaxe qui n'est pas sans difficultés. Pour s'en convaincre, référons-nous au verbe "débuter" qu'on emploie parfois maladroitement.

Il vous a sûrement déjà été donné d'entendre ou de lire "Les joueurs de l'équipe adverse ont débuté leurs échauffements" ou "Les demoiselles débutent le défilé" ou encore "Les professeurs ont débuté la réunion". Tous ces emplois sont tout simplement incorrects à cause du complément d'objet direct attribué au verbe "débuter" dans chacune des phrases.

En effet, comme le souligne l'Académie française, la prestigieuse institution dont la fonction réside dans la normalisation et le fonctionnement de la langue française, ce verbe ne peut pas avoir de complément d'objet direct (COD). On peut alors dire "Ce jeune homme débute à la télévision comme animateur" mais on n'affirmera pas "Ce jeune homme débute sa carrière d'animateur".

Bannissez donc de votre langage des phrases comme "Il débute sa journée" ou "Nous débutons nos travaux" et préférez-leur les formules "Il commence sa journée" ou "Nous commençons nos travaux".

En un mot, retenez que le verbe "débuter " est intransitif, c'est-à-dire qu'il ne peut pas se former avec un complément d'objet direct.

Yves Martial

Content created and supplied by: Yves_Martial (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires