Sign in
Download Opera News App

 

 

Super League UEFA, une bombe désamorcée ou une bombe à retardement.

La crise de la super League UEFA est loin d'avoir livré tous ses secrets.

En effet crise ourdie par les clubs les plus puissants d'Europe à savoir : Le Real de Madrid, le Barcelone FC, la Juventus de Turin, Manchester United,

Liverpool, etc...devait être une réplique pour riches, de la ligue des champions d'Europe, génératrice de sous destinée à renflouer les caisses

déclinante de ces clubs, et attirer les meilleurs joueurs de football de la planète.

Pour produire ainsi, un super spectacle d'élites... À commencer par Mbappé et Haaland au Real de Madrid, Neymar et Messi au Barça, Ronaldo et

Dybala à la Juventus et j'en passe. Les uns seraient Galactiques, les autres Fantastiques avec les pépites.

En absence des publics pour cause de pandémie dans les stades, la Super League se nourrirait de faramineux droits de télévision pour spectacles américains.

La ligue des champions UEFA serait le chant du cygne qui appelle à une mort certaine.

Le foot sera comme la boxe avec moultes fédérations mondiales, wbc, Wba, etc. Autrement dit European League, World football League, Third

World League… Imaginez un peu ce retour en zone comme on dit au basket. Un football à franchise... Adieu la coupe du monde dite Mondiale.

Le peuple des stades, les Ultras et les hésitants, les entraîneurs et les joueurs ont dit non à Florentino Perez...

Les capitaux arabes saoudiens et Qatari et même indiens et asiatiques qui ont fait irruption dans le foot européen ont compris que la Super League UEFA est une action

dirigée contre les pétro dollars. L'Espagne de Javier Tebas, de Joan Laporta, de Florentino Perez à déterré la hache de

guerre pour la danse, du scalp... du dernier des fédérés ou du dernier des mohicans? L'avenir nous dira.

Sportivement.

Condor..  

Content created and supplied by: Condor (via Opera News )

barcelone fc lionel messi manchester united real de madrid super league uefa

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires