Sign in
Download Opera News App

 

 

Depuis Palm Beach, Donald Trump prépare sa revanche


ENQUÊTE - Jamais dans l’histoire américaine un lieu n’a autant ressemblé à une cour. Les élus républicains vont à Mar-a-Lago comme on va à Canossa. L’ancien président continue d’exercer son influence et sa force d’attraction reste aussi irrésistible que le rejet qu’il suscite.

Par Adrien Jaulmes

Envoyé spécial à Palm Beach

La brise qui fait moutonner l’océan et agite les palmiers souffle en majesté dans l’immense drapeau américain de Mar-a-Lago. Depuis l’autre rive du lac Worth, juste après le pont basculant qui sépare la ville de West Palm Beach de l’île de Palm Beach, on aperçoit à côté de cet étendard géant la tourelle de style «hispano-incertain» avec sa verrière panoramique et les murs couleur saumon de l’extravagante propriété de Donald Trump qui dépassent de la végétation. L’ancien président a fait de son club privé sa résidence permanente après son départ de la Maison-Blanche. Arrivé en Floride le 20 janvier dernier, Trump n’a presque jamais quitté Palm Beach, villégiature hivernale des grandes fortunes américaines depuis un siècle. Passant presque tout son temps dans son luxueux domaine, ne franchissant le pont que pour aller jouer au golf dans le club qu’il possède à West Palm Beach, il n’a jamais remis les pieds à Washington.

Content created and supplied by: Beauvoir (via Opera News )

-Lago Donald Trump Mar- Palm Beach

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires