Sign in
Download Opera News App

 

 

Zoom sur la défense des Éléphants, un bastion devenu presque imprenable

Dans cette analyse, nous distinguerons deux parties : le gardien de but et les quatre ou cinq joueurs positionnés devant le gardien.

Pour ce qui est des Éléphants, ces dernières années, le titulaire dans les buts est Sylvain Gbohouo.

Le grand palmarès de Sylvain G. est qu’il a été champion d’Afrique en 2015, même si blessé, il n’a pas participé à la fameuse finale contre le Ghana.

Gbohouo a beaucoup de qualités dans les perches : présence imposante, bonne lecture du jeu, habilité aux pieds et grande expérience au niveau international. Cependant, Gbohouo n’est pas rassurant dans les sorties aériennes ; il se fait parfois surprendre par les tirs lointains, comme lors des éliminatoires de la CAN contre les Malgaches.

Si ces deux défauts sont corrigés, Gbohouo restera longtemps le titulaire, parce que derrière lui, il y a beaucoup de travail encore pour trouver un gardien de la trempe des Tizié ou Alain Gouamené.

Ensuite viennent les joueurs devant le gardien.

Dans un système à trois centraux, le coach aligne souvent W. Boly, E.Bailly et O. Kossonou. Le bi-national Willy Boly a toujours séduit par sa solidité, la simplicité et sur les corners, l’efficacité de son jeu de tête.

Eric Bailly est très bon dans l’anticipation et très teigneux. Depuis son apparition lors de la CAN victorieuse en 2015, il a toujours été présent. Par contre, Bailly devrait discipliner son jeu surtout dans ce secteur où les moindres fautes sont sanctionnées par le penalty. Le dernier match contre les camerounais est l’exemple parlant.

À côté de ces deux briscards, il y a les jeunes loups qui montent : Odilon Kossonou et Sinaly Diomandé. C’est l’avenir prometteur de l’axe central des Éléphants.

Sur les côtés, le capitaine Aurier demeure un joueur intraitable, capable d’apport offensif de grande classe. Il est désormais concurrencé par le jeune W. Singo, très bon dans ses montées offensives. Il doit travailler seulement ses centres.

W. Kanon a parfois joué sur le côté gauche avec beaucoup de bonheur. Il fait maintenant face à la forte concurrence de Cornet et de Kamara, deux jeunes pétris de talents. Cornet peut aussi jouer dans le couloir gauche, comme à ses débuts chez les Gones.

Au total, la défense des Éléphants est faite de fougue et d’expérience. Avec beaucoup de travail, le coach peut en faire l’une des forces de l’équipe nationale de Côte d’Ivoire.

 

 

Content created and supplied by: Bli59 (via Opera News )

sylvain g.

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires