Sign in
Download Opera News App

 

 

‘’Affaire Gana Gueye’’: voici ce que le Conseil National de l'Ethique de la L1 demande au joueur

Ce qu’il conviendrait d’appeler désormais ‘’l’affaire Gana Gueye’’ et qui défraie l’actualité depuis ce début de semaine est en train de prendre une autre tournure, le débat dépassant le cadre du football pour s’inviter sur la place publique et surtout sur le terrain politique. Critiqué et presque voué aux gémonies pour son absence lors du match de la 37e journée du championnat de Ligue 1 contre Montpellier, journée dédiée à la lutte contre l'homophobie, le milieu de terrain sénégalais et sociétaire du Paris Saint Germain, Idrissa Gueye traverse une passe difficile. Il est accusé d'homophobie pour son absence au cours de cette rencontre où ses coéquipiers arboraient un maillot arc-en-ciel en soutien aux communautés LGBT+. Le joueur qui était certainement dans le viseur des défenseurs de la cause des LGBT+, est accusé de s’être fait remarquer l’an passé lors de cette même journée de soutien où il aurait évoqué une "gastro-entérite" pour ne pas jouer.

Pour rappel le week-end dernier, la Ligue de Football Professionnel (LFP) avait organisé une opération intitulée "Homos ou hétéros, on porte tous le même maillot" où les numéros des joueurs de L1 et L2 étaient floqués aux couleurs de l'arc-en-ciel, qui est le symbole des fiertés LGBT.

Et depuis, le joueur est dans l’œil du cyclone. Politiques, associations ou groupements pour la défense des droits des LGBT+ sont vent debout contre cet athlète accusé d’acte homophobie. Mais au cœur de la tourmente, le champion d’Afrique de football a reçu un soutien de poids et non des moindres. En effet, le Chef de l’Etat sénégalais, le Président Macky Sall a apporté hier mardi, tout son soutien à son compatriote qui, avec les ‘’Lions de la Teranga’’, l’équipe nationale de football a permis au pays de décrocher son premier sacre continental, plongeant la nation entière dans un moment de grand bonheur. « Je soutiens Idrissa Gana Gueye. Ses convictions religieuses doivent être respectées » a laissé entendre Macky Sall.

 

Ce soutien suffira-t-il pour estomper la valse des critiques qui pleuvent sur le joueur ? Pas si sûr. Après Valérie Pécresse, la présidente de la région Ile-de-France et candidate des Républicains à la dernière présidentielle qui a demandé des sanctions contre le joueur tout comme Eric Arassus, président de la fédération sportive LGBT+ qui a dénoncé un acte ''d’homophobie" et souhaité que le joueur « soit sanctionné, au moins financièrement », c’est au tour du Conseil National de l'Ethique (CNE) de la Fédération Française de Football (FFF) qui a écrit à Idrissa Gana Gueye pour lui demander d'expliquer s'il a refusé de participer à une opération de lutte contre l'homophobie.

En gros voici ce que le Conseil National de l'Ethique demande à Gana Gueye : « De deux choses l’une, soit ces supputations sont infondées et nous vous invitons sans délai à vous exprimer afin de faire taire ces rumeurs », écrit son président Patrick Anton, « soit ces rumeurs sont exactes. Dans ce cas, nous vous demandons de prendre conscience de la portée de votre geste et de la très grave erreur commise ». Pour estomper la polémique, le CNE va jusqu'à suggérer par exemple à Gana Gueye d'accompagner sa réponse  d'une photo où l’on verrait le footballeur  arborer « le maillot en question ».

Pour davantage mettre le sénégalais sous pression, le CNE précise « en refusant de participer à cette opération collective, vous validez de fait les comportements discriminatoires, le refus de l'autre, et pas uniquement contre la communauté LGBTQI+». Le président de cette instance espère que ce courrier « fera prendre conscience » à Gana Gueye « de la nécessité de clarifier » sa « situation ou de faire amende honorable, selon le cas ». L'entourage d'Idrissa Gana Gueye a répondu qu'il réagirait prochainement sur cette affaire qui risque de porter un coup à sa carrière de footballeur.

Content created and supplied by: SGB78 (via Opera News )

gana gueye idrissa gueye

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires