Sign in
Download Opera News App

 

 

L’Inde a voulu participer à la coupe du monde de football de 1950 sans chaussures

    

  En 1950, l’équipe nationale est qualifiée pour la Coupe du monde organisée au Brésil. Elle doit affronter au premier tour l’Italie, tenante du titre, la Suède et le Paraguay. Mais elle ne disputera finalement aucun match. En cause, la fâcheuse habitude qu’ont les joueurs indiens d’évoluer pieds nus sur le terrain. Or, pour la FIFA, les règles sont claires : « Le port des chaussures est obligatoire pour tous les joueurs –et sur le terrain tout au moins– lors du tournoi de Rio », rappelait M. Escartin, membre de la commission d’arbitrage, dans les colonnes de « France Football » en avril 1950. Les responsables de la fédération indienne ont été officiellement prévenus quelques semaines avant le début de la compétition.


Si l’histoire des joueurs indiens est entrée dans la légende de la Coupe du monde, la vérité pourrait bien être plus complexe. Les contraintes d’équipement ont pu incommoder les dirigeants du foot indien, mais le vrai problème serait davantage celui de la notoriété de la compétition. Au pays du cricket, le football reste un sport assez peu populaire –du moins ne l’était-il pas à l’époque.

Pourquoi dès lors dépenser de l’argent et faire des milliers de kilomètres pour se rendre au Brésil et jouer une coupe qui n’intéresse personne sur les rives du Gange ? Depuis ce forfait, l’Inde n’a d’ailleurs jamais participé à une phase finale de Coupe du monde. En Coupe d’Asie, elle n’a pas dépassé le premier tour depuis plus de quarante ans. La FIFA et ses richissimes partenaires ont encore du pain sur la planche : un marché de 1 milliard d’habitants reste à défricher. Mais le chantier rester entier !

Content created and supplied by: Paulsoro33 (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires