Sign in
Download Opera News App

 

 

FIF: Didier Drogba, Sory Diabaté et Idriss Diallo enterrent la hache de guerre avant les élections

Élections FIF: Drogba, Sory Diabaté et Idriss Diallo se réconcilient avant les élections

Jamais une élection à la tête de la plus haute instance du football ivoirien n'avait suscité autant d'intérêt. Depuis l'annonce de la candidature de Didier Drogba, plusieurs polémiques avaient émaillé le processus électoral au point de le suspendre définitivement.

Mais toute polémique a une fin et très souvent, celle-ci est belle. Nous en sommes à l'épilogue de celle-ci. En effet, pour la réconciliation définitive, les acteurs du football ivoirien ont initié le concept « Balle à terre ». Ainsi Sory Diabaté, Didier Drogba et Idriss Diallo se sont mis ensemble pour mettre la Balle à terre et au Centre en Côte d’Ivoire pour amorcer le bien-être des footballeurs ivoiriens et du football.

Après avoir signé le ballon pour l'apaisement, les trois candidats à la présidence de la FIF se disent prêts pour aider notre football à grandir.


Voici leurs discours au sortir de cette rencontre :

Idriss Diallo: Je suis disponible pour tout ce qui est unification, pacification du football ivoirien. Au comité de normalisation, nous vous regardons. Organisez cette élection comme Mme Gabala l’a promis, au plus tard en novembre. Vous avez une responsabilité. »

Sory Diabaté : « J’ai adhéré au concept Balle à terre, parce qu’ayant été acteur pendant 18 ans à la FIF. Au delà des mots, il faut que cette rencontre permette d’apaiser. Pendant trois ans, nous avons connu des turbulences dans la maison. »

Didier Drogba : « La priorité aujourd’hui, c’est ce ballon qui doit rouler, qui doit apaiser. Nous sommes candidat à la FIF. Dans le mot fédération, il y a Federer. Nous voulons être président, pas pour nous, mais pour les joueurs.»

Source: Soutien aux éléphants

Abonnez-vous pour plus de contenus !

Content created and supplied by: Negrowski (via Opera News )

didier drogba fif idriss diallo sory diabaté

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires