Sign in
Download Opera News App

 

 

Algérie: après la CAN ratée, Djamel Belmadi revient sur une préparation manquée

Quelques semaines après la cuisante échec de la sélection d'Algérie à la récente Coupe d'Afrique des Nations 2021 au Cameroun, qui a vu le sacre du Sénégal, Djamel Belmadi, le sélectionneur algérien est au cours d'une conférence de presse organisée aujourd'hui, revenu sur cet épisode triste pour lui, ses joueurs et pour tout le peuple algérien, qui fondait un grand espoir de réussir le doublé Coupe arabe- Can.


Le Champion d'Afrique 2019 a été éliminé de façon surprenante au premier tour du tournoi avec seulement un point au compteur. Le sélectionneur national, sans faux fuyant après avoir réussir à digérer peu à peu cette élimination, est revenu en détail sur la préparation manquée de son équipe, qui selon lui a joué un rôle majeur dans cet échec.



"La préparation a été chaotique. Je parle de mon équipe. La préparation des autres équipes ne me regarde pas. On s’occupe de nos affaires. Une date de rassemblement de départ était prévue le 27/12. Au final, j’ai eu mon effectif sur lequel je peux compter le 3/01. On l’a su 2-3 jours avant… La préparation a été mise en place 3-4 mois à l’avance. Ça chamboule toute la préparation. Il y a un manque de considération envers ce continent", a-t-il d'abord indiqué, dans des propos rapportés par DZ Foot.

Par la suite, il a abordé les nombreux cas de Covid-19 ayant entaché la préparation : "Je ne peux pas tout dire, mais c’est à vous de comprendre. Nous avons 5 joueurs qui n’ont pas eu le COVID. En fonction des endroits où nous étions, il y a des législations. 23 joueurs sur 27 sont positifs. La moitié du staff aussi. C’était une hécatombe, la préparation était chaotique. On va donner du mérite à notre staff médical et nos intendants. C’était impossible à gérer. On faisait des tests tous les matins. On avait peur chaque matin pour savoir qui ne serait pas disponible aujourd’hui, explique le sélectionneur, avant de conclure sur ce sujet un brin ironique. Il y avait d’autres équipes chez qui ça ne fonctionnait pas. Elles étaient imperméables au COVID. C’était peut-être les gestes barrières, la distance sociale... chez nous ça ne marchait pas."

En générale, L'entraîneur algérien a touché à presque tous les sujets, notamment, la préparation ratée, les cas de covid19, le match de barrages à venir, la fin de l'invisibilité, la coupe arabe, et le cas Andy Delort. Il a indiqué que les deux prochains matchs face au Cameroun pour les barrages qualificatifs de la Coupe du monde sont les matchs " les plus importants de sa carrière professionnelle", joueur et entraîneur confondus.

Content created and supplied by: JeanLucZanze (via Opera News )

Djamel Belmadi

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires