Sign in
Download Opera News App

 

 

Can 2022/ après la victoire des éléphants sur Niger, voilà les notes des joueurs ivoiriens

Serge Aurier, capitaine des éléphants a ouvert la voie du succès aux éléphants


Les éléphants viennent de composter leur ticket pour ma prochaine coupe d'Afrique des nations au Cameroun. Au terme d'un match qu'ils ont maîtrisé de bout en bout, une note a été décerné à chacun des acteurs du matchs.


Gbohouo 5. Après-midi tranquille dira-t-on pour l'ancien champion d'Afrique et portier du TP Mazembé. Il n'a presque pas eu grand chose à faire dans ce match. Le portier ivoirien a essuyé un cleansheet cet après midi à Niamey. Difficile de le juger face à la faiblesse des attaquants adverses que sont Maazou et djibrila.


Eric Bailly 6. Monsieur assurance tout risque de l'équipe. Sa présence à elle-même est gage de quiétude pour ses partenaires. En témoigne son intervention juste avant l'heure de jeu dans les pieds de l'attaquant Moussa Maazou. Il est orfèvre en la matière. Question de le ménager, il est remplacé par Deli Simon( 68') qui se serait montré à la hauteur de la tâche.


Willy Boly 5. Revenu récemment de blessure, l'homme des Wolves n'était pas, vraisemblablement. Deux relances hasardeuses ont mis à rude contribution ses coéquipiers. Il a fini par s'excuser en fin de compte et retrouver au fil des minutes le rythme de la compétition.

Wilfried Kanon 6 . Serieux et appliqué sur sa ligne, le polyvalent défenseur ivoirien a joué à un poste de latéral qui ne lui était plus familier. N'empêche. Il a tiré tirer son épingle du jeu et même marqué le 3e but de son équipe, son 3e en équipe nationale. Exerçant pressing tout azimut sur le porteur du ballon, il n'a pas eu à effectuer des montées pour mettre à mal le flanc droit de la défense nigérienne.


Aurier 7 . Assurément l'homme de la première période. Pour sa 73e sélection, le capitaine Serge Aurier aura su donner l'exemple en montrant la voie du succès à ses coéquipiers en reprenant une balle relâchée par le gardien nigérien. Il est encore à l'origine des buts de Gradel peu avant l'heure de jeu et de Kanon. Deux passes décisives. Défensivement solide. En témoigne son tacle râteau à la 52' minute dans les pieds de kabala. Chapeau Capi! L'homme du match.


Fousseni Coulibaly 6. Il était là grande curiosité du moment. Depuis 2013, il n'avait plus fait sa réapparition avec l'équipe des éléphants. Pour son retour, l'homme a montré qu'il connaît les terrains africains. Jouant au petit trot, avec un calme olympien, il a distillé et organisé le jeu, l'homme de l'espérance a tiré son épingle du jeu même s'il n'a pas les mêmes automatismes avec ses partenaires du milieu. Que celà ne tienne, il était à l'origine du but de Max Alain gradel. Remplacé par Christian kouamé qui a apporté son sens tactique et sa technicité dans l'antre-jeu des pachydermes.


Kessié 7. Son interception et sa remontée de balle à la 49 e minute du jeu stoppé par le défenseur adversaire pu connaître meilleur sort et si le coup franc de pépé qui s'en était suivi avait été cadré. A part ça, " el présidente" a fait du président. Pesant de tout son poids sur le jeu comme un tank, Franck kessié à joué à perfection son rôle de transmetteur et pourvoyeur de ballons aux attaquants.


Sangaré 6. Après sa prestation aboutie face aux zébus malgaches, beaucoup de spectateurs attendaient de voir son association avec Kessié. C'était bien mieux en seconde qu'en première période.

Il aura fait un travail de l'ombre en fermant les couloirs lors des montées de Serges Aurier. Pas à l'aise techniquement sur une pelouse à rebond, le sociétaire du PSV Eindhoven a su jouer de maîtrise et de calme pour mettre sous éteignoir le milieu du Niger. Il est parti pour s'installer dans la durée aux côtés de Kessié.


Gradel 7. Les années passent et il se bonifie au fur et à mesure comme le vin. Max Alain gradel joue avec la même intensité tois les matchs. Son corner amène le premier but de l'équipe avant qu'il ne vienne avec une précision chirurgicale à conclure de belles manières un centre de son capitaine. Il est remplacé par Zaha à la 66e minute qui aura montré du caractère et de la ténacité.

Pépé 5. On reste encore à attendre le match référence de l'attaquant des Gunners. Sur une de ses rares percées( 70'), il aurait pu bénéficier d'un penalty mais l'arbitre a décidé de regarder ailleurs. Il s'est contenté de boucher ton couloir en faisant le travail défensif. Remplacé par Amad Diallo(86') qui a fêté sa première sélection et pas aidé par un terrain lourd et gras.

Kodja 4. Jimmy Danger aura beaucoup couru mais en vain. Il semble qu'en dehors de son antre de Bouaké, l'attaquant ivoirien ne semble pas visiblement à l'aise ailleurs. Aucune action de jeu, aucun tir à mettre à son actif. Remplacé par un Yoann Boly en forme en club, au Qatar et qui aura bataillé énormément sur le front de l'attaque . Son coup de pied de réparation en dehors de la surface a a atterri dans les gants du portier Nigérien dans les derniers instants du jeu.


Like et laisse un commentaire 

Content created and supplied by: GALLETRICHARD (via Opera News )

cameroun can eric bailly niger serge aurier

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires