Sign in
Download Opera News App

 

 

Visite des présidents de la CAF et de la FIFA à Abidjan: la présence de Drogba qui dérange tant.

Fièrement affiché aux côtés des présidents du football mondial et africain, MM Gianni Infantino et Patrice Motsepe, le candidat à la présidence de la fédération ivoirienne de football, Didier Drogba fait naître des soupçons dans le milieu du sportif ivoirien. Certains y voient une manœuvre du président de la FIFA pour '' imposer '' Drogba à la tête de la FIF. Le quotidien sportif '' Super Sport '' fait partie de ceux qui voient d'un mauvais oeil, la présence de l'ex-international ivoirien aux côtés des décideurs du ballon.

Certes, lors d'un point de presse à son arrivée, le Président Infantino a fait savoir qu'il n'a pas de penchant pour un groupe dans la crise qui secoue la FIF, mais l'on peut se demander en quelle qualité le candidat Didier Drogba était à ses côtés dans leurs différents déplacements depuis son arrivée dans la capitale économique ivoirienne ? Ou bien, les autres candidats auraient-ils refusé de participer à leurs différentes activités depuis leur arrivée ?

Dans un contexte où le torchon brûle entre les différents camps, il aurait apparu équilibré de voir tous les candidats aux côtés de MM. Infantino et Motsepe pendant leurs différents déplacements et activités depuis leur arrivée. Ce faisant ainsi, une décrispation de la situation pourrait naître avant les élections. Si cette visite doit déjà accoucher des soupçons de favoritisme d'un candidat au détriment des autres, cela pourrait creuser davantage le fossé entre les différentes parties.

Rappelons que depuis quelques mois, du fait de la crise au sein de la FIF, la FIFA à mis un comité de normalisation en place pour gérer l'instance du ballon rond, jusqu'à de nouvelles élections devant aboutir au choix d'un nouveau président. Le comité de normalisation est présidé par M. Dao Gabala.


As. B

Content created and supplied by: Assibena (via Opera News )

`` drogba abidjan caf gianni infantino patrice motsepe

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires