Sign in
Download Opera News App

 

 

Mondial 2022: le gros problème au poste de gardien de but chez les éléphants


Le sélectionneur des éléphants, Patrice Beaumelle a communiqué ce jour, la liste de son commando qui disputera les deux matchs de qualifications du mondial 2022. Les éléphants se déplaceront au Mozambique avant de récevoir deux jours plus tard le Cameroun. Si la sélection de certains joueurs prêtent à interrogation, la grosse inquiétude se situe principalement au niveau du poste de gardien de but.


Sylvain Gbohouo, Badra Ali Sangaré et Ira Tapé Eliezer sont les trois gardiens rétenus par Patrice Beaumelle pour aborder les matchs du tour préléminaire de la prochaine coupe du monde. Au vu de la situation et l'état de forme actuelle de ces joueurs, il y a matière à s'intérroger.

Sylvain Gbohouo est l'incontestable numero un dans les perches des pachydermes depuis 2015 et la fin de carrière de Copa Barry. Depuis lors, il navait jamais été inquieté à son poste. Un des gardiens les plus titrés du continent, vainqueur de la LDC et de la coupe de la CAF avec le TP Mazembé, plusieurs fois champion de RDC, trois fois champion de côte d'ivoire, le successeur du légendaire Robert Kidiaba dans les buts du club de Lumumbashi a eté pendant longtemps un gardien important sur le continent. Mais ces dernières années, son statut a progressivement été contesté dans son club au point d'être relegué sur le banc lors de toute la saison écoulée. Libre de tout contrat, il est désormais sans club depuis des mois et est manifestement en manque de compétition. C'est un gardien qui n'était plus rassurant lors de ses dernières sorties avec les éléphants en plus d'être aujourd'hui en manque de répère et de rythme. Un moment annoncé du côté de la Guinée Equatoriale, le transfert n'a finalement pu se concrétiser pour des problèmes administratives. Il a donc dû rentrer au pays et est encore sans club!

La situation de Sylvain Gbohouo n'est pas de nature à rassurer le public sportif ivoirien. Il faudra peut-être se rabattre sur les deux autres gardiens de la liste pour la place de numéro un. Pourtant, Badra Ali Sangaré qui évolue dans un club de deuxième division sud africaine n'a jamais été un gage de sérénité. Le portier n'a jamais convaincu les rares fois que le selectionneur a fait appel à lui sur le terrain. Celui qui côtoie l'équipe nationale depuis plusieurs années maitenant n'a pas le coffre pour tenir les cages d'une sélection comme celle de la côte d'Ivoire au vu de ses prestations un peu approximatives.

Quid de Ira Tapé Eliezer? C'est logiquement le futur gardien numero un des éléphants. Le gardien de l'équipe de Côte d'Ivoire a disputé récemment les jeux olympiques avec les U23. C'est un très bon gardien, très bon sur sa ligne. Il avait excellé lors du match contre le Bresil et l'Allemagne avec des arrêts de grande classe. Le joueur du FC San Pedro est un jeune gardien prometteur mais qui manque encore d'expérience. Il n'a pas encore la carrure pour endosser actuellement la responsabilité de numero un des éléphants.

En somme, la situation actuelle des gardiens de la séléphanto pose de grosses inquiétudes avant les échéances importantes à venir.

Content created and supplied by: CyrilleGoze (via Opera News )

cameroun mozambique patrice beaumelle

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires