Sign in
Download Opera News App

 

 

Can 2021 / Eléphants-Sierra Leone : une parade inutile de Badra qui a tué les Eléphants

Les ivoiriens contraints à un calcul de probabilité

 

Les Eléphants de Côte d’Ivoire ont été tenus en échec par une surprenante formation de la Sierra-leone (2-2) lors de la deuxième journée des phases éliminatoires de la 33ème édition de la Coupe d’Afrique des Nations de Football (CAN), de 2022. Et ce, grâce à une boulette du gardien ivoirien, Badra Ali dans les dernières secondes du temps additionnel. Du coup, la Côte d’Ivoire, jouera sa survie dans cette compétition lors du dernier match face à l’Algérie.

 

 Après sa brillante victoire (1-0) le mercredi 12 janvier 2022 dernier face à la Guinée équatoriale, les Eléphants de Côte d’Ivoire, ont été tenus en échec par une surprenante formation Sierra-Léonaise (2-2) qui jouait son va-tout, le dimanche 16 janvier à l’occasion de la deuxième sortie du groupe E, des phases finales de la 33ème édition de la Coupe d’Afrique des Nations de Football (CAN). Qui se joue actuellement en terre camerounaise. Grosse erreur défensive. Une parade inutile du gardien de but des Eléphants de Côte d’Ivoire, Badra Ali qui a crucifié 30 millions d’Ivoiriens. Du coup, le doute d’installe sur la rencontre du jeudi 20 janvier prochain qui opposera la Côte d’Ivoire l’Algérie, détentrice du trophée panafricain. Patrick Beaumelle et son équipe n’ont pas assuré face à la jeune formation de la Sierra-Leone. Pour leur second match de ces phases finales de la CAN 2022, les deux équipes ont coupé la poire en deux. 2-2, le résultat final qui aura mis les Ivoiriens dans tous les états.

Un match nul qui sonne comme un échec pour Serge Aurié, Franck Kessié, Badra Ali, Sébastien Haller et bien d’autres. Pourtant, ils avaient bien entamé la rencontre en s’imposant magistralement aux fennecs durant toute la première mi-temps. Ils se sont mêmes créés de nombreuses occasions de buts soldées par un pénalty provoqué par Wilfried ZAHA, malheureusement manqué par Franck Kessié. La pression ivoirienne est récompensée à la 25ème minute par un but magistral de l’attaquant ivoirien, Sébastien Haller. Après la période d’oxygénation, alors qu’on pensait que les poulains de Patrick Beaumelle allaient véritablement avoir du répondant et des ressources nécessaires pour imposer leur suprématie, à cette formation Sierra-léonaise, ce sont plutôt les Leones Stars qui sont maîtres de la pelouse verte. Et comme il fallait s’y attendre, ils seront récompensés à la 55ème minute grâce à un splendide but de Musa Noah Kamara.

Pourtant, le tableau des statiques montre en fin de partie, une large domination des cadets de Didier Drogba. En effet, les pachydermes à la reprise, ont 18 tirs contre 7 pour les adversaires dont 8 cadrés pour les nôtres. 61% de possession de balle pour les Ivoiriens contre 39 pour les Sierraléonais. 480 passes contre 321 avec 85% précises contre 74% pour la Sierra-Leone. Les Eléphants malgré la nette domination, ont été tenus en échec. La Côte d’Ivoire sort de ce duel avec 16 fautes commises, 2 hors-jeux, 10 corners, contre 14 fautes du côtés Leones Stars, zéro hors-jeu et 2 corners. Les Ivoiriens se sont, à l’analyse de la rencontre, laissés rattraper par leurs adversaires. Les Sierra-Léonais ont égalisé l’exploit avec le but des dernières secondes de jeu après une erreur du gardien de but ivoirien, Badra Ali. Une parade inutile qui a « tué » les Eléphants à la dernière minute. L’ex portier de l’Asec Mimosas, toute honte bue, s’est mobilisé au sol pour simulant pour certains une blessure.

Aujourd’hui, avec un peu de recul, on se demande bien, si cette formation peut relever le défi dans cette compétition surtout dans leur groupe E, où toutes les équipes ont la possibilité de se qualifier. Les Éléphants de Côte d'Ivoire, pour l'accession en huitièmes de finale, condamnent encore les supporters ivoiriens à des calculs de probabilité. Cela dit, la bande à Patrick Beaumelle, bien partie dans la compétition après avoir battu la Guinée équatoriale (1-0) et tenue en échec par les Leones Stars (2-2), doit faire fort face à l’Algérie le jeudi 20 janvier 2022 prochain, s’ils veulent garder la tête du classement du groupe. Ou se contenter avec quatre points et figurer parmi les meilleurs troisièmes qui seront repêchés.

 

Fidèle Neto

 

 

Content created and supplied by: FidèleNeto (via Opera News )

eléphants eléphants-sierra inutile parade

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires