Sign in
Download Opera News App

 

 

Football: Balle à terre pour un football qui gagne

Pacification du football ivoirien


Jacques Anouma doit présenter sa feuille de route


C’est dans une atmosphère délétère, marquée par une crise profonde qui divise les acteurs du football ivoirien, que Jacques Anouma, le conseiller spécial senior du président de la CAF, Patrice Motsepe, s’est vu confier la mission de pacification du football ivoirien. Sa tâche arrive au moment où la situation, qui prévaut au niveau du sport roi local, n’est pas apaisée et reluisante.

Si certains acteurs du ballon rond ont initié un concept baptisé’’ Balle à terre pour un football qui gagne’’, cela veut dire que le contexte, dans lequel se trouve, aujourd’hui, la discipline reine, n’est pas bon. C’est pourquoi on demande aux principaux acteurs du sport roi, engagés dans le processus électoral, à savoir Sory Diabaté, Idriss Diallo et Didier Drogba, de se rencontrer, de se parler, de se pardonner, etc.

Par ailleurs, il faut noter que l’installation du CN-FIF, à la maison de verre de Treichville, et ce, depuis le 21 janvier 2021, n’a pas ramener la paix dans le football ivoirien. Au contraire, le fossé, qui existait entre les acteurs du ballon rond, s’est agrandi.

C’est face à ce triste constat que lors de l’audience accordée par le chef de l’Etat ivoirien, Alassane Ouattara, aux personnalités du monde du football, notamment le président de la CAF, Patrice Motsepe, et celui de la FIFA, Gianni Infantino, le mardi 4 mai 2021, au palais présidentiel d’Abidjan-Plateau, que Jacques Anouma s’est vu confier la mission de médiateur dans le conflit qui mine le football ivoirien.

C’est la preuve que la crise, qui divise les principaux acteurs du ballon rond, a atteint son point culminant. C’est, donc, pour désamorcer la bombe que l’enfant de Memni a été chargé par Infantino et Motsepe d’entamer des discussions avec les candidats déclarés à l’élection à la présidence de la FIF afin de les amener à se rencontrer.

Depuis que le conseiller spécial senior du patron de l’organisation basée, au Caire, en Egypte, s’est vu confier cette importante responsabilité de ramener la paix et la cohésion au sein de la famille du football ivoirien, il y a de cela plus d’une vingtaine de jours, on ne sait toujours pas quel est le plan qu’il a concocté pour réussir sa mission ?

En effet, l’ex-président de la FIF n’a pas encore présenté le contenu de sa feuille de route.

A la vérité, son silence, face à la situation urgente de pacification du sport roi local, nous amène à nous interroger s’il a vraiment la volonté de réconcilier les principaux acteurs du football engagés dans le processus électoral, à savoir Sory Diabaté, Idriss Diallo et Didier Drogba ?

Nous nous posons également la question de savoir si ces derniers ont déjà été informés des différentes actions qu’il doit mener avant de les réunir autour d’une même table ?

Ce flou entretenu, par Jacques Anouma, autour de la recherche du consensus demandé par les présidents de la CAF et de la FIFA, en rajoute à la situation préoccupante de suspicion qui existe entre les acteurs du ballon rond ivoirien.

Martial Gohourou


N'oubliez pas de vous abonner

Content created and supplied by: Menadel (via Opera News )

caf jacques anouma patrice motsepe

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires