Sign in
Download Opera News App

 

 

" Prétendue chute pour raison de Chaleur " la FiF recadre tout commentaire par un communiqué

La chute de l'arbitre central du match côte d'ivoire vs Ethiopie fait couler beaucoup d'encre et de salivre depuis hier sur l'état de santé de l'arbitre Charles Bulu.

Les réseaux sociaux en ont fait large diffusion chargée de plusieurs versions de ce qui aurait été la cause de son affaissement sur le terrain. Une version stipulait que Charles Bulu aurait évité la nourriture pour être en jambe pour le match , une autre qui a couru d'hier à aujourd'hui disait que l'arbitre n'aurait pas pu supporter la chaleur solaire qui rayonnait sur le stade Ebimpé. Vrai ou faux ?.

L'on en sait plus. Mais la version de la Fif vient en quelque sorte pour taire tout bruit autour du malaise de l'arbitre. Selon la FIF par la voix de son directeur de communication M. Konan Frédéric , il y a eu plus de peur que de mal après l'évacuation de Monsieur Charles à la 80 eme minute . Depuis ce matin , il se porte bien et pourrait regagner son pays. C'est le lieu de rassurer tous les ivoiriens que tout va bien pour le mieux chez l'arbitre Ghanéen.

Pour la FIF, c'est un malaise ordinaire qui peut arriver à quiconque à partir du moment où le corps de l'homme est une machine qui fonctionne, n'en demeure pas moins Charles qui était doublement sous la pression du dernier match de ce groupe où le sort des deux équipes étaient en jeu. Il n'a pas été question d'excès de Chaleur ni moins un problème de nourriture.

Les malaises du genre en plein match, il y en a eu assez sur les stades un peu partout entraînant même des morts sur-le-champ.

Il est important de rappeler à cet effet que Charles Bulu était en côte d'ivoire pour administrer le match de la dernière journée du groupe K comptant pour les éliminatoires de la CAN 2022. Bien évidemment , le pays hôte a battu l'Éthiopie sur le score de 3 - 1.

Content created and supplied by: Kraemmanuel (via Opera News )

charles bulu ethiopie fif

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires